Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Argentine (homonymie).
Page d'aide sur les redirections « Argentina » redirige ici. Pour les autres significations, voir Argentina (homonymie).

République argentine

(es) República Argentina

Drapeau
Drapeau de l'Argentine.
Blason
Blason de l'Argentine.
Devise en espagnol : En Unión y Libertad (« Dans l'union et la liberté »)
Hymne Himno Nacional Argentino
Description de l'image ARG orthographic (+all claims).svg.
Administration
Forme de l'État République fédérale
Président de la Nation Mauricio Macri
Vice-présidente Gabriela Michetti
Langues officielles Espagnol au niveau fédéral. Certaines provinces ont choisi l'Espagnol, le guarani (Corrientes), le toba Qom, le mocoví et le wichi (Chaco)[1]
Capitale Buenos Aires

34° 37′ S, 58° 21′ O

Géographie
Plus grande ville Buenos Aires
Superficie totale 2 791 810 km2
(classé 8ee)
Superficie en eau 1,1
Fuseau horaire UTC -3. En été UTC-2 (dans une partie du pays seulement)
Histoire
Indépendance Espagne
Déclaration d'indépendance
Démographie
Gentilé Argentin
Population totale (2017[2]) 44 293 293 hab.
(classé 31e)
Densité 16 hab./km2
Économie
IDH (2016) en augmentation 0,827[3] (très élevé  ; 45e)
Monnaie Peso argentin (ARS​)
Divers
Code ISO 3166-1 ARG, AR​
Domaine Internet .ar
Indicatif téléphonique +54

L’Argentine, en forme longue la République argentine, en espagnol Argentina et República Argentina [reˈpuβlika aɾxenˈtina], est un pays d’Amérique du Sud partageant ses frontières avec le Chili à l’ouest, la Bolivie au nord-ouest, le Paraguay au nord, le Brésil et l’Uruguay au nord-est et à l'est, et l’océan Atlantique à l'est et à l'extrême sud.

Le , lors de la révolution de Mai, le pays n'accepte plus d'être gouverné par un vice-roi et crée un gouvernement local qui jure allégeance au roi d'Espagne. L'indépendance est définitivement acquise le à San Miguel de Tucumán.

Sa capitale est Buenos Aires, sa langue predominante est l'espagnol dans sa variante rioplatense et sa monnaie est le peso argentin. D'une superficie de 2 791 810 km2[4], l'Argentine a une densité de population de 16 habitants par km2.

La religion nationale est le catholicisme.

L'Argentine fait partie des pays dits du Cône Sud et parmi les pays d'Amérique latine, il est celui où la culture européenne est la plus affirmée. L'Argentine est l'un des pays les plus développés du continent latino-américain. Le pays est également la troisième puissance économique d'Amérique latine après le Brésil et le Mexique, que ce soit en PIB nominal ou à parité de pouvoir d'achat (PPA).

Le drapeau argentin est dessiné par le général Manuel Belgrano, les bandes bleues et blanches font référence aux cocardes de la même couleur distribuées le lors du début de la guerre d'indépendance. Le drapeau est rendu officiel, deux semaines après l'indépendance, le , puis, en 1818, est ajouté le soleil dit Sol de Mayo. Jusqu'au , le drapeau avec le soleil, dit drapeau de guerre, est exclusif aux institutions officielles, alors que le drapeau sans le soleil est utilisé pour les manifestations ou institutions n'ayant pas caractère officiel. Désormais, le drapeau avec le soleil est utilisé partout.

En 2019, l'économie est en crise l'industrie automobile ne fonctionne qu'à 15% de la capacité installée, les ventes de voitures sont en chute libre (- 54 % sur un an), l'inflation atteint 54,7% sur un an [5]. Le gouvernement sollicite un prêt du FMI, qui a débloqué en 2018 le versement de 56 milliards de dollars sur trois ans en contrepartie de coupes budgétaires. Près de 300 000 emplois ont été perdus en trois ans[6] et la pauvreté atteint son plus haut niveau de ces 20 dernières années.[7]

Origines du nom

Le terme Argentina est attesté pour la première fois sur une carte vénitienne de 1536[8].

Sur une carte dressée en 1840 par le géographe français Antoine Houzé, le nom Argentine n'apparaît pas et est remplacé par « La Plata ».

Le nom en français Argentine est issu de sa désignation en espagnol Argentina. Il s'agit du même mot que l'adjectif français argentine signifiant « en argent, d'argent », terme attesté depuis le XIIe siècle et dérivé du mot argent à l'aide du suffixe -in[9].

Cependant, Argentina n'est ni un mot espagnol, ni un mot portugais. En effet dans ces langues, argent se dit respectivement plata et prata, ainsi que ses dérivés en argent, plateado, de plata et prateado, de prata. En fin de compte Argentina remonte à l'italien argentina « d'argent », nom probablement donné par les navigateurs vénitiens ou génois comme Jean Cabot. Il était peut-être primitivement associé à terra « terre » ou à costa « côte », devenu l'Argentina, car le substantif s'efface souvent au profit de son déterminé dans cette langue. L'expression Río de la Plata est son correspondant espagnol qui désigne plus précisément la rivière, lui-même traduction du portugais Río da Prata .

Sa désignation exacte pourrait trouver son origine dans les cadeaux en argent faits par les peuples amérindiens aux explorateurs européens, notamment Sébastien Cabot, fils de Jean, ou aux ornements qu'ils portaient[10]. Une autre explication pourrait être la légende de la Sierra de la Plata, trésor légendaire où le Río de la Plata était censé conduire.

Géographie

Carte topographique de l’Argentine.
Article détaillé : Géographie de l'Argentine.

Données générales

Canyon du Río Pinturas, Santa Cruz.

La surface totale de l'Argentine est répartie de la façon suivante (excepté l’Antarctique) :

  • total : 2 766 891 km2 ;
  • terre : 2 736 691 km2 ;
  • eau : 30 200 km2.

L'Argentine s'étend sur 5 200 km (frontière avec le Chili) du nord au sud et 1 400 km d'est en ouest. Le territoire peut être divisé en quatre zones distinctes : les plaines fertiles de la pampa au centre du pays, le plat pays de la Patagonie au sud (s'étendant sur un gros quart sud du pays (28 %), jusqu'à la Terre de Feu), les plaines sèches du Gran Chaco au nord et enfin la région très élevée de la cordillère des Andes à l'ouest le long de la frontière avec le Chili dont le mont Aconcagua culmine à 6 960 m.

Le point culminant de l'Argentine — et de l'Amérique — est le mont Aconcagua. La dépression la plus profonde d'Amérique, la Laguna del Carbón à 105 m sous le niveau de la mer, se trouve aussi en Argentine, dans la province de Santa Cruz. Le centre géographique du pays est localisé dans la province de La Pampa.

Le climat est typique de façade orientale des continents, on rencontre un climat subtropical humide dans le nord et aride/subantarctique dans l'extrême sud du pays.

Régions géographiques

Le pays est traditionnellement divisé en différentes régions majeures.

Pampas

Paysage typique de la pampa argentine au niveau de la grande plaine centrale.

Les plaines à l'ouest et au sud de Buenos Aires. Appelée la pampa humide, cette région recouvre la plupart des provinces de Buenos Aires et de Córdoba ainsi que celles de Santa Fe et de la Pampa.

Cuyo

L'ouest de l'Argentine est dominé par l'imposante cordillère des Andes, à l'est se trouve une région aride appelée Cuyo, l'eau descendant des montagnes permet la viticulture et l'agriculture grâce à son irrigation, bien que le relief y soit accidenté.

Le point le plus haut du monde en dehors de l'Himalaya se retrouve en Argentine, au cerro Aconcagua, de 6 959 m. Parmi les plus hautes montagnes des Andes, une importante proportion se retrouve dans le pays. Le point le plus bas des Amériques se trouve aussi en Argentine, dans la province de Santa Cruz (Laguna del Carbón).

Gran Chaco

La région Gran Chaco se situe au nord du pays, avec des saisons humides et sèches, il permet l'élevage de bétail et la culture de coton. Il recouvre les provinces du Chaco et de Formosa. Il comprend également des forêts subtropicales où se développent la végétation et les animaux.

Mesopotamie

Ce territoire se trouve entre le Rio Paraná et le Rio Uruguay, partagés entre les provinces de Corrientes et d'Entre Ríos, où l'on entretient le bétail et les Esteros del Iberá. Le climat de la province de Misiones est tropical. Les chutes d'Iguazú s'y trouvent.

Patagonie

Les steppes de la Patagonie dans les provinces de Neuquén, Río Negro, Chubut et Santa Cruz sont d'origines tertiaires. Le territoire est semi-aride au nord, froid et aride au sud, mais est constitué à l'ouest de plusieurs grands lacs et de forêts. La Terre de Feu, Antarctique et Îles de l'Atlantique Sud est froide et humide, modéré par l'influence océanique. Enfin, le nord peut être référé à Comahue.

Climat

Article détaillé : Climat de l'Argentine.

En considérant la superficie du pays, les différences d'altitude (de −100 m à presque 7 000 m) et la longueur du pays (du 22e parallèle sud, correspondant dans l'hémisphère nord à la ville de La Havane, jusqu'au 55e parallèle sud, correspondant dans l'hémisphère nord à Copenhague, Moscou et la baie d'Hudson), une énorme diversité de climats coexiste dans le pays.

Le Nord est pratiquement tropical, quoique absolument toutes les régions du pays peuvent voir le mercure descendre à °C.

Le Centre-Nord et l'Ouest connaissent des journées de chaleur insupportable l'été : la moyenne atteint 36 °C dans certains endroits, avec des températures très élevées avoisinant souvent les 45 °C.

L'hiver, la partie la plus septentrionale du pays enregistre des moyennes autour de 20 °C le jour, et de 10 °C la nuit, avec des périodes de 30 °C alternant avec des journées assez froides qui peuvent même rester en dessous de 10 °C, et des nuits proches de °C. Les précipitations varient de 2 500 millimètres dans la jungle de Misiones, à 1 000 mm dans le Gran Chaco, et seulement 100 mm dans les régions les plus arides de l'Ouest argentin.

La Pampa concentre la majorité de la population et de la production du pays, grâce au climat tempéré à quatre saisons: les étés sont assez longs et chauds, avec des journées ayant une température moyenne de 30 °C et des nuit agréables à 17 °C, tandis que les hivers sont doux avec des journées ayant des températures moyennes de 15 °C et les nuits autour de °C. Les gelées sont courantes pendant 3 à 4 mois, et les températures descendent souvent à −5 °C, mais rarement moins, quoique les records approchent les −10 °C. La neige, en revanche, est très rare étant donné que l'hiver est la saison la plus sèche. Les précipitations vont de 1 200 mm dans l'est, à seulement 150 mm dans l'Ouest du pays.

La Patagonie est la région la plus froide, mais le climat varie énormément d'un endroit à l'autre : il est extrêmement sec mais assez modéré sur la côte, très sec et rigoureux au centre, et très humide et un peu moins rigoureux dans les vallées des Andes, où l'air du Pacifique pénètre dans le continent. Sur la côte, il fait rarement moins de −10 °C, et l'été, il peut faire facilement 35 °C. La neige est assez rare, mais la pluie aussi (250 mm). Sur les plateaux du centre de la Patagonie, les étés sont tièdes mais avec des nuits froides (en dessous de 10 °C, avec du gel parfois en plein été) et les hivers sont assez rigoureux, avec des moyennes proches de °C dans plusieurs endroits, accompagnés de chutes de neige fréquentes mais peu abondantes en raison de l'aridité du climat. La température descend facilement à −20 °C, et les records indiquent des valeurs proches de −35 °C lors d'hivers exceptionnels, où certains villages sont isolés par la neige pendant des semaines. Les vallées (très basses) à l'ouest ont des étés frais avec des nuits froides, et des hivers avec des moyennes de °C (équivalent de l'Alsace), descendent rarement en dessous de −15 °C, quoique des valeurs de −20 °C sont possibles. La neige peut s'accumuler profondément, car beaucoup de secteurs reçoivent plus de 1 500 mm de pluie et neige, et quelques secteurs isolés voient jusqu'à 4 500 mm par an.

L'extrême sud mérite une note à part, car si les hivers sont semblables à ceux de l'ouest de la Patagonie, avec beaucoup de pluie, neige et mélanges, la particularité du climat est l'absence de l'été : au mois le plus chaud, la moyenne du jour atteint seulement 14 °C, alors que celle des nuits est de °C. Il est très courant de voir des journées à °C en plein été, et des chutes de neige ne sont pas à exclure. De plus, pendant les mois d'été on peut s'attendre à avoir trois ou quatre journées ensoleillées par mois, avec une quinzaine de journées de pluie, et une douzaine de journées nuageuses.

Dans toute la Patagonie, et surtout dans le sud, on enregistre les plus forts vents au monde: dans certaines villes, la moyenne dépasse les 30 km/h tous les mois, et lors des tempêtes, les vitesses de 100 km/h à 150 km/h sont courantes.

La côte Atlantique argentine a des températures assez froides même l'été, où l'eau n'atteint les 20 °C que quelquefois dans quelques endroits précis. Les températures les plus chaudes et les plus froides du continent ont été mesurées en Argentine : plus de 49 °C l'été, à Rivadavia, et −42 °C l'hiver, au Valle de los Patos, San Juan.

Rivières et lacs

Parmi les grands fleuves, citons le Paraguay, le Bermejo, le río Negro, le río Colorado, l'Uruguay, ainsi que le Paraná qui est le plus long fleuve d'Argentine. Les fleuves Paraná et Uruguay coulent vers l'océan Atlantique et se rejoignent pour former le delta du río de la Plata. Dans le parc national de Misiones, au nord du pays, les mini-chutes d'une selva saturée vont se réunir pour former le fleuve Panana. Des grands lacs comme des mers se sont formés au pied des Andes, dans des sites encore vierges tels le Nahuel Huapi, à San Carlos de Bariloche.

Environnement

Article détaillé : Environnement en Argentine.
Carte[11] des hot-spot d'émission de méthane de l'hémisphère sud.

Le pays abrite des paysages et écosystèmes très variés, en raison notamment d'un important gradient climatique. L'écosystème dominant est celui de la pampa, qui abrite une biodiversité originale et souvent endémique.

La forêt a souvent fortement régressé au profit de boisements industriels (monocultures parfois) et de l'élevage bovin et d'une agriculture souvent industrielle qui contribue à dégrader les sols. Le Sud du pays est exposé à une augmentation des UV solaires (cancérigènes, mutagènes), induite par le trou de la couche d'ozone, plus grande au-dessus de l'Antarctique qu'au-dessus de l'Arctique.

Depuis les années 1990, l'Argentine a perdu plus de 22 % de ses forêts[12].

En décembre 2018, Greenpeace révèle un « scandale de pollution massive » dont s'est rendu coupable la multinationale Total au nord de la Patagonie. Une « gigantesque piscine de déchets toxiques » s'est crée, l'entreprise pétrolière étant accusée de jeter des « résidus toxiques à l'air libre, dans de gigantesques piscines creusées sans aucune protection entre les déchets et le sol ». Et ce, alors que des villages Mapuche sont installés à moins de 5 kilomètres[13].

Faune et flore

Troupeau de vigognes.
Article détaillé : Faune d'Argentine.

Dans les immenses étendues de la Pampa subsiste encore une faune précolombienne représentée en particulier par le tatou, dit à neuf bandes : les gaúchos pourchassent ce mammifère xénarthre car ils redoutent ses terriers dans lesquels le bétail se casse les pattes.

En altitude, le lama est encore utilisé comme animal de portage.

D'après une étude publiée par plusieurs ONG en mars 2018, les forêts de la région du Gran Chaco disparaissent à un rythme comparable, voire supérieur à celui des forêts tropicales d’Amazonie. Cette déforestation a pour cause le développement des cultures de soja, principalement destinées à l’alimentation des animaux d’élevage. L'étude recense en outre différents impacts du développement de ces cultures : « déplacements forcés de populations autochtones vivant de la forêt, pollutions et destructions massives de terres, effets dévastateurs sur la santé publique de l’utilisation à outrance de pesticides (augmentation des malformations congénitales, des cancers et des maladies respiratoires) »[14].

Frontières terrestres