Page d'aide sur l'homonymie Pour l'adaptation cinématographique, voir Da Vinci Code (film).

Da Vinci Code
Image illustrative de l’article Da Vinci Code
Détail de la Joconde : ses yeux figurent sur la couverture du roman

Auteur Dan Brown
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Version originale
Langue Anglais
Titre The Da Vinci Code
Éditeur Doubleday
Lieu de parution Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution
ISBN 0-385-50420-9
Version française
Traducteur Daniel Roche
Éditeur Jean-Claude Lattès
Lieu de parution Drapeau de la France France
Date de parution Mars 2004
Type de média Livre papier
Nombre de pages 571
ISBN 9782709624930
Série Pentalogie Robert Langdon
Chronologie

Da Vinci Code (The Da Vinci Code) est un roman écrit par l'Américain Dan Brown, publié en 2003, composé de 105 chapitres et composant le deuxième volet de la pentalogie Robert Langdon. Le titre de la première édition francophone était Le Code de Vinci. Il fut adapté au cinéma en 2006 par Ron Howard.

Les thèses du roman sont largement inspirées par L'Énigme sacrée, un essai publié en 1982 par trois journalistes britanniques : Henry Lincoln, Michael Baigent et Richard Leigh.

Best-seller, le livre s'est vendu à 86 millions d'exemplaires dans le monde (janvier 2010)[1].

Résumé

Robert Langdon, un symbologiste américain, est entraîné malgré lui, lors d'un voyage à Paris, dans l'affaire du meurtre de Jacques Saunière, conservateur au Musée du Louvre. Langdon est soupçonné du meurtre, principalement à cause d’un message que Saunière a écrit sur le sol avant de mourir, s’achevant par la phrase « P.S. Trouver Robert Langdon ». Seule Sophie Neveu, cryptologue et petite-fille de Saunière, croit en l’innocence de l’Américain. Persuadée que le message de son grand-père s'adresse à elle en particulier, Neveu demande à Langdon de l'aider à en comprendre le sens (le message pouvant d'ailleurs leur permettre de comprendre qui est le vrai meurtrier). En retour, elle l'aide à échapper au commissaire Fache, lancé à ses trousses...

Langdon et Neveu découvrent par la suite que Saunière était à la tête du Prieuré de Sion, une ancienne et puissante confrérie, et qu'il a été assassiné par un membre de l'Opus Dei. L'assassin voulait protéger un secret dont le conservateur du Louvre avait connaissance, un secret susceptible d’ébranler les fondements de la foi chrétienne : Jésus de Nazareth aurait eu un enfant avec Marie Madeleine. Touché d’une balle dans le ventre, agonisant, Saunière a eu peur que le secret ne se perde après sa mort, et a donc cherché à le transmettre à sa petite-fille. Pour cela, il a écrit sur le sol un message abscons, espérant qu'elle seule pourrait le comprendre, à condition qu'elle soit aidée par le symbologiste Langdon, qu'il connaissait et en qui il avait confiance (d’où le « Trouver Robert Langdon », qui n’est nullement une accusation contre l'Américain). Il a également choisi de mourir dans une position symbolique rituelle, rappelant celle de l’Homme de Vitruve, de Léonard de Vinci, permettant ainsi à Langdon et à Neveu de comprendre que le secret a un rapport avec le peintre italien: en effet, celui-ci aurait été le chef du Prieuré de Sion et aurait cherché à exprimer à travers ses œuvres, de façon indirecte, ses idées sur la nature de la relation entre Jésus et Marie Madeleine.

Le thème central du Da Vinci Code est la lutte secrète entre les instances dirigeantes de l'Église catholique romaine et le Prieuré de Sion. L'objet de cette lutte est un secret connu des deux organisations, à savoir la paternité du Christ. La divulgation de ce secret menacerait le pouvoir de l'Église et risquerait d'ébranler les fondements de la civilisation occidentale. Soucieuse de conserver son pouvoir, l'Église semble donc chercher à détruire tout détenteur du fameux secret (dont le Prieuré), tandis que les membres du Prieuré luttent pour la préservation de ce même secret, qu'ils se transmettent de génération en génération. Sont par ailleurs évoquées en arrière-plan les deux idées selon lesquelles l'Église Catholique, voulant acquérir et garder le pouvoir, s'est interposée et imposée comme intermédiaire entre l'homme et Dieu, et l'union sexuelle, qui laisse toute la place à l'altérité homme - femme et qui est un moyen privilégié d'entrer en contact direct avec Dieu (voir la scène du Hieros Gamos, Union sacrée), est déclarée péché.

Personnages

Les principaux personnages de l'histoire sont :

  • Jacques Saunière : conservateur du Musée du Louvre, assassiné au début du livre
  • Bézu Fache : commissaire de la police judiciaire française
  • Sir Leigh Teabing : historien anglais, chevalier de la Couronne, spécialiste du Graal, proche de Langdon, maitre voulant à tout prix le Graal pour révéler le fameux secret du prieuré
  • Silas : moine albinos, colosse d'une force extraordinaire dévoué à l'Opus Dei
  • Jérôme Collet : inspecteur de la police judiciaire française
  • Rémy Legaludec : domestique et chauffeur de sir Leigh Teabing
  • Monseigneur Manuel Aringarosa : directeur de l'Opus Dei à New York
  • André Vernet : directeur de nuit de la banque de Zurich à Paris

Lieux de l'histoire