Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilets jaunes.
Gilets jaunes dans le monde
Description de cette image, également commentée ci-après
Pays concernés par le mouvement des Gilets jaunes, né en France en novembre 2018.
Informations
Date Depuis le
(9 mois et 1 jour)
Localisation Drapeau de la France France (principalement)
Caractéristiques
Organisateurs Mouvement spontané et auto-organisé
Types de manifestations Port de gilet de haute visibilité, manifestations non déclarées, manifestations déclarées, blocages d'axes routiers, opérations péages gratuits
Bilan humain
Morts Drapeau de la Belgique 2 et Drapeau de la France 12
Blessés Drapeau de la France 4000 (au 20 mars 2019)

Le mouvement des Gilets jaunes est un mouvement de protestation ayant débuté de façon spontanée à l’automne 2018 en France, initialement pour s’opposer à la hausse de la fiscalité sur les carburants.

Alors que le mouvement s'installe dans la durée en France, des manifestations se déroulent dans d'autres pays avec le gilet jaune comme emblème. Le rapport avec le mouvement français est parfois ténu, les revendications étant propres à chaque pays et le port du gilet jaune étant souvent symbolique.

En Europe

Au sein de l'Union européenne, le prix du gazole a augmenté en moyenne de 12,7 % entre le 1er janvier et le . Plus particulièrement, il a augmenté de 14,4 % en Belgique et de 16 % en Allemagne[1].

France

Article détaillé : Mouvement des Gilets jaunes.
Gilets jaunes le à Belfort.

La France est le premier pays qui voit naître le mouvement. Il apparaît sur les réseaux sociaux, au cours du mois d’, avec des appels de citoyens à manifester contre l’augmentation de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), décidée par le gouvernement Philippe[2],[3]. Progressivement, d’autres revendications sont mises en avant, notamment pour diminuer le coût de la vie ou renforcer la démocratie[4],[5].

D’abord quasi-exclusivement limitée aux zones rurales et périurbaines, la contestation s'organise à partir du autour de manifestations nationales chaque samedi, ainsi que de blocages d’axes routiers et de ronds-points[6],[7]. Soutenues par l’opinion publique, les protestations conduisent le pouvoir exécutif à revenir sur l’augmentation de la TICPE et à annoncer d’autres mesures[8],[9]. Les manifestations se poursuivent les mois suivants, avec comme revendication principale l’instauration du référendum d'initiative citoyenne[10]. Le mouvement conduit à 11 morts et à des milliers de blessés, avec des manifestants qui sont mutilés, notamment éborgnés[11]. Les délits commis dans ou en marge des manifestations conduisent à plusieurs milliers d'interpellations[12],[13].

Belgique

Rassemblement de Gilets jaunes à Bruxelles, principalement des hommes. Quelques-uns sont assis au premier plan.
Gilets jaunes à Bruxelles.

Le , à la veille du premier jour de mobilisation des Gilets jaunes français, des automobilistes belges décident de lancer le mouvement dans leur pays en bloquant l'accès à quelques sites de stockage d'essence, principalement en Wallonie, où le pouvoir d’achat est moindre qu’en Flandre[14],[15]. La mobilisation se poursuit dans les semaines qui suivent et s’étend aux taxes sur l’eau, l’électricité et sur l’achat de biens immobiliers[15].

Un manifestant décède le 12 janvier 2019 après avoir été percuté par un camion sur un barrage routier[16].

Le mouvement peine à mobiliser, ayant au plus rassemblé un millier de personnes lors d'une manifestation à Bruxelles en décembre 2018[17].

Royaume-Uni

Le , vêtus du même gilet jaune que les manifestants français, des Britanniques bloquent le Westminster Bridge, au centre de la capitale du Royaume-Uni. Ces « Yellow vests » pro-Brexit demandent notamment la démission de Theresa May[18]. Le , des heurts ont lieu à Londres entre la police et des Gilets jaunes pro-Brexit[19]. Une semaine plus tard, le , une autre manifestation de Gilets jaunes conservateurs pro-Brexit donne lieu à l'arrestation d'une de leur figures, James Goddard[20].

Les gardes de la Tour de Londres se mettent en grève le — leur dernière grève avait eu lieu 55 ans auparavant — et forment des piquets de grève en étant vêtus de gilets jaunes. Ils se disent inquiets pour leurs retraites et trouvent leurs salaires trop bas[21]. Une manifestation de Gilets jaunes se tient également à Londres le contre l'austérité et contre Theresa May ; ce rassemblement regroupe des travaillistes, des syndicalistes et des militants antiracistes[22].

Autres pays d'Europe

Gilets Jaunes allemands à Erfurt (Allemagne) le 24 mars 2019
Un manifestant à Barcelone ().