Siège d'Abadan
Description de cette image, également commentée ci-après
Un char détruit à Abadan, commémorant la guerre Iran-Irak.
Informations générales
Date -
Lieu Abadan, Khouzistan, sud-ouest de l'Iran
Issue Victoire iranienne, levée du siège
Belligérants
Flag of Iraq (1963–1991); Flag of Syria (1963–1972).svg IrakDrapeau de l'Iran Iran
Commandants
Flag of Iraq (1963–1991); Flag of Syria (1963–1972).svg Saddam HusseinDrapeau de l'Iran Abolhassan Bani Sadr
Drapeau de l'Iran Mostafa Chamran
Forces en présence
24 500 soldats
800 chars
15 000 soldats
50 chars

Guerre Iran-Irak

Batailles

Invasion irakienne (1980)

Opération Kaman 99 · Bataille de Khorramchahr · Siège d'Abadan · Opération Morvarid

Impasse (1981)

Bataille de Nasr · Attaque sur H-3

Offensives iraniennes (1982)

Opération Samen-ol-A'emeh · Victoire Indéniable · Beit ol-Moqaddas · Ramadan

Guerre de positions (1983-1986)

Opération Anfal · Valfajr 2 · Valfajr 6 · Badr · 1re bataille d'Al Faw · Kerbala 5 et 6 · Nasr 4

Offensives irakiennes finales (1988)

Opération En Dieu nous croyons · Opération Mersad

Guerre des pétroliers

Opération Sugar · Opération Earnest Will · Opération Eager Glacier · Opération Praying Mantis

Incidents internationaux

Opération Opéra (raid israélien) · Incident de l’USS Stark · Vol 655 Iran Air

Coordonnées 30° 20′ nord, 48° 17′ est

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Siège d'Abadan

Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient

(Voir situation sur carte : Moyen-Orient)
Siège d'Abadan

Géolocalisation sur la carte : Iran

(Voir situation sur carte : Iran)
Siège d'Abadan

Le siège d'Abadan est mené du à par l'armée irakienne durant la guerre Iran-Irak. Il s'agit d'une ville stratégique car disposant de l'une des plus importantes raffineries de pétrole au monde.

Contexte historique

La raffinerie d'Abadan en 1970.

En septembre 1980, Saddam Hussein lance une attaque surprise contre l'Iran. Le plan irakien initial vise à capturer Abadan, peuplée de 294 000 habitants en 1976, afin de traverser le Chatt-el-Arab et ainsi progresser sur Khorramshahr. Une division irakienne est engagée comprenant 500 à 600 chars et 20 000 soldats.

Des commandos irakiens avaient déjà atteint la périphérie de la ville le 22 septembre lors des succès de l'offensive irakienne mais ont été contraints de se retirer à la suite de la résistance de paramilitaires iraniens. Le 4 octobre, l'État-major irakien affirme avoir sécurisé la route reliant Abadan à Ahvaz mais le contrôle du pont ne devient effectif qu'à la fin novembre.

L'armée irakienne étant déjà engagée massivement dans la bataille de Khorramshahr, le plan irakien vise à capturer et à occuper rapidement Abadan puis s'emparer de l'île.

Déroulement du siège

Un des bâtiments en ruines d'Abadan.

Le 3 novembre, les forces irakiennes sont aux portes de la ville située dans la province iranienne du Khouzistan. La résistance iranienne s'avère en revanche être acharnée et les commandants irakiens sur le terrain demandent des renforts. Une seconde division affaiblie forte de 4 500 soldats et 200 chars est alors envoyée afin d'encercler Abadan depuis le nord-est.

Les Irakiens sont repoussés par les Pasdaran iraniens mais parviennent en revanche à occuper une partie de la ville. Des combats d'usure éclatent alors et Abadan n'est plus qu'un amas de ruines. En juin 1981, à la suite de la baisse du moral des forces irakiennes, le Chatt-el-Arab étant toujours défendu par les Iraniens assiégés, Saddam Hussein ordonne une nouvelle offensive avec 60 000 hommes. La garnison iranienne dans la ville est renforcée par 15 000 soldats. Bien que le rapport de force soit de 6-1 pour les Irakiens, les Iraniens parviennent à repousser les assauts irakiens à l'aide notamment de leurs chars Chieftain.

La fin du siège

Du 22 au 28 septembre 1981, l'armée iranienne lance l'opération Samen-ol-A'emeh qui met un terme au siège. L'Iran capture 2 500 soldats irakiens et détruits de nombreux chars irakiens, perdant toutefois 150 M60 Patton dans la contre-offensive.

Conséquences

Abadan n'est plus qu'un amas de ruines en septembre 1981. La défense de la ville puis la libération de Khorramshahr aboutit au retrait des troupes irakiennes d'Iran en 1982, augmentant considérablement le moral des troupes iraniennes.

Notes et références

Original: Original:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Siège_d'Abadan