Theodore Mel Eg
Fonctions
Ministre de la Ville et de la Salubrité

(3 ans, 8 mois et 6 jours)
Président Laurent Gbagbo
Premier ministre Guillaume Soro
Gouvernement Guillaume Soro I & II
Prédécesseur aucun
Successeur Dagobert Banzio
Ministre de la Culture et de la Francophonie

(1 an, 3 mois et 25 jours)
Président Laurent Gbagbo
Premier ministre Charles Konan Banny
Gouvernement Charles Konan Banny I & II
Prédécesseur Pr Koné Dramane
Successeur Augustin Komoé Kouadio
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Abidjan (AOF)
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès France
Nationalité Ivoirienne
Parti politique Union démocratique de Côte d'Ivoire
Diplômé de Faculté de droit & sciences économiques-Paris Assas 1973
- École sup. marketing & communication
- Université de sciences économiques Grenoble Saint Geoirs 1974-1977
Profession Conseil en développement -Administrateur de biens

Théodore Mel Eg est un homme politique ivoirien né le à Abidjan (Côte d'Ivoire) et mort le en France[1].

Il entre en politique à la faveur des élections municipales de 1980 sous Houphouët-Boigny. Il était précédemment directeur de Telecom Engineering S.A. du Groupe COGEPAR-UNIWARRANT de Dioulo Emmanuel et Henri Banchi.

Biographie

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Carrière

Après avoir été dirigeant de plusieurs sociétés (GTE Télécom, Assurex), Théodore Mel Eg a entamé une carrière politique, d’abord comme conseiller municipal de la commune de Cocody, assurant les charges de 2e au maire adjoint chargé de la jeunesse et des Affaires sociales (mandat 1980-1985), avant d'être nommé directeur de cabinet du maire d'Abidjan (1986-1990), puis en qualité de maire de Cocody (1990-2001). Membre du Conseil économique et social de 1986 a 1999, secrétaire du Bureau.

À partir de janvier 2000, il est le président de l'Union pour la démocratie citoyenne (UDCY). Élu député en décembre 2000, il participe aux négociations de Linas-Marcoussis en France, destinées à mettre fin à la guerre civile, au titre de l'UDCY. Il signé les accords de Marcoussis, puis devient ministre de l'Intégration régionale et de l'Union africaine dans le gouvernement d’union nationale issus de ces accords. Il est successivement ministre de la Ville et de la Salubrité dans le gouvernement Soro I, puis ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Salubrité urbaine dans le gouvernement Soro II. Anciennement Secrétaire national aux Finances et membre du bureau politique du PDCI, Théodore Mel Eg, après avoir créé l'UDCY, se rallie avec ce parti au CNRD, proche de Laurent Gbagbo.

Vie privée

Théodore Mel Eg est également connu comme un fervent chrétien évangélique, chancelier de l'Église de la nouvelle alliance chrétienne. Marié et père de 7 enfants, Mel Eg Théodore est aussi écrivain et peintre.

Notes et références

  1. K. Richard Kouassi, « Mel Eg Théodore décède le lendemain de son anniversaire », sur Afrique sur 7, (consulté le 11 juillet 2019)

Voir aussi

Original: Original:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Théodore_Mel_Eg