Page d'aide sur l'homonymie Pour l'astéroïde, voir (274301) Wikipédia.

Logo de Wikipédia
Le logotype de Wikipédia représente un globe incomplet composé de pièces de puzzle sur lesquelles sont inscrits des glyphes issus de différents systèmes d'écriture ; la plupart correspondant à la lettre W ou aux sons « wi », « wo » ou « wa ».

Détail du portail multilingue wikipedia.org, montrant les éditions de Wikipédia les plus fournies.
Détail du portail multilingue wikipedia.org, montrant les éditions de Wikipédia les plus fournies.

Adresse wikipedia.org
Slogan L'encyclopédie libre
Commercial Non
Publicité Non
Type de site Encyclopédie en ligne
Langue 302 (octobre 2018)
Inscription Gratuite et optionnelle
Propriétaire Wikimedia Foundation
Créé par Jimmy Wales, Larry Sanger
Lancement
État actuel En activité

Wikipédia Écouter est une encyclopédie universelle, multilingue, créée par Jimmy Wales et Larry Sanger le , gérée par wiki dans le site web wikipedia.org. Les versions des différentes langues utilisent le même logiciel de publication, MediaWiki, et ont la même apparence, mais elles comportent des variations dans leurs contenus, leurs structures et leurs modalités d'édition et de gestion.

L'encyclopédie ainsi que son environnement sont hébergés sur Internet grâce aux serveurs financés par la Wikimedia Foundation, organisation à but non lucratif américaine, dépositaire de la marque Wikipédia.

L'encyclopédie est en libre accès, en lecture comme en écriture, c'est-à-dire que n'importe qui peut, en accédant au site, modifier la quasi-totalité des articles[a] publiés sous licence CC-BY-SA 3.0. En , Wikipédia est le cinquième site le plus fréquenté au monde[1], et constitue le plus grand et le plus populaire des ouvrages de références générales d'Internet. En , il y avait mondialement presque 500 millions de visiteurs chaque mois et en , 22 millions de comptes pour les éditeurs, dont plus de 73 000 sont considérés comme actifs.

Historiquement, l'anglais a été la principale langue utilisée, avant qu'une multitude de sites ne soient ouverts dans d'autres langues, notamment la Wikipédia en français le (302 langues en octobre 2018[2]). La Wikipédia en anglais a toujours conservé cette importance relative : le nombre d'articles s'élève à plus de 5 millions.

Historique

Logo de Nupedia.

En mars 2000, Jimmy Wales met Nupedia, une encyclopédie libre[3], en ligne sur le Web . Il bénéficie pour cela du soutien de la société Bomis, dont il est l'actionnaire majoritaire[4]. Larry Sanger est engagé dans cette société au titre de rédacteur en chef. Nupedia fonctionnant avec un comité scientifique, la progression du nombre d'articles est très lente[5]. Le 2 janvier 2001, Larry Sanger a une conversation avec le programmeur Ben Kovitz, qui lui explique le concept du wiki. En raison de la frustration occasionnée par la lenteur de la progression de Nupedia, Larry Sanger propose à Jimmy Wales la création d'un wiki sous licence publique générale GNU afin d'accroître la vitesse de développement des articles, ce qui donne lieu au lancement formel de Wikipédia le 15 janvier 2001[3],[4]. Le terme « Wikipédia » est étymologiquement issu de la fusion de deux termes : wiki, type de site Web collaboratif (d'après le mot hawaïen wikiwiki qui signifie « rapide »[6]), se référant au fait que l'encyclopédie a toujours vocation à s'améliorer rapidement et à être constamment active de par son mode de fonctionnement, et -pédia, dérivé du mot grec παιδεία, paideia, « instruction », « éducation ». Ce nouveau projet devait servir à fournir du contenu textuel selon une méthode plus souple, permettant ensuite éventuellement d'alimenter Nupedia, après un passage par le filtre d'un comité d'experts.

Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia.

La version française de Wikipédia est officiellement créée le . Elle est la première version de Wikipédia dans une langue autre que l'anglais, suivie par les versions en allemand et en catalan[4]. À partir de ce moment, Larry Sanger travaille parallèlement sur Nupedia et Wikipédia. Il participe à l'élaboration de la plupart des règles de fonctionnement de cette dernière[4]. En février 2002, la rétribution de son travail pour Nupedia et Wikipédia est supprimée du budget alloué par Bomis ; en conséquence, il démissionne officiellement le 1er mars 2002 de ses fonctions sur les deux projets[b]. En 2003, la progression de Nupedia stagne, alors que Wikipédia se développe très rapidement. Le , Nupedia est définitivement fermée et son contenu intégré à Wikipédia, qui poursuit son expansion. Selon Larry Sanger, Nupedia a échoué à cause d'une chaîne éditoriale trop lourde et de la difficulté à trouver des rédacteurs bénévoles[4].

Le , la Wikimedia Foundation est créée pour financer le soutien technique de Wikipédia.

Jimmy Wales intervient fin 2005 sur l'article « Wikipedia » de Wikipédia en anglais, pour retirer l'information selon laquelle Larry Sanger en était cofondateur, puisque Sanger a toujours été un salarié. Cet événement donne lieu à de nombreux articles dans la presse anglophone, ainsi qu'à des images humoristiques sur le sujet[c].

Lors du 5e symposium international sur le journalisme en ligne, Jonathan Dee, du New York Times[7], et Andrew Lih[8] mentionnent l'importance de Wikipédia, non seulement comme une encyclopédie de référence mais aussi comme une ressource d'actualités très fréquemment mise à jour. L'attention a cependant été attirée à de nombreuses reprises sur des problèmes éditoriaux internes à l'encyclopédie[9]. Lorsque le magazine Time a reconnu « Vous » (You) comme personnalité de l'année 2006, en reconnaissant l'accélération de la collaboration en ligne et l'interaction de millions d'utilisateurs dans le monde, il a cité Wikipédia comme l'un des trois exemples de services Web 2.0, avec YouTube et Myspace[10].

Autres formes de diffusion

La recherche de moyens techniques et économiques permettant de rendre accessibles les informations de Wikipédia par d'autres voies que le Web, est liée au projet d'une diffusion la plus large possible des connaissances. Depuis son lancement officiel, elle est en grande partie modifiable par la plupart de ses lecteurs. Plusieurs autres moyens de consulter l'encyclopédie ont ensuite vu le jour, tels que des sites Web miroirs, des applications pour smartphone ou un appareil électronique dédié. Les mêmes principes fondateurs de rédaction sont partagés par les différentes versions linguistiques, mais les pratiques d'écriture sont convenues indépendamment par les internautes pour chacune d'elles. Le site wikipedia.org est devenu en quelques années l'un des plus consultés au monde. Les serveurs hébergeant le site sont financés par une fondation américaine, la Wikimedia Foundation.

Distribution papier et CD/DVD

Cet article en 2015, voix humaine, 52,8 minutes.

Le projet de distribution sur papier était destiné en particulier aux personnes n'ayant pas les moyens de se raccorder à Internet. La réalisation d'une version de Wikipédia en anglais sur papier, CD-ROM ou DVD a été proposée[d]Source insuffisante  en août 2003 par Jimmy Wales. S'il fut pendant un temps possible de commander une sélection d'articles Wikipédia appelée « Livres » imprimée et reliée (et pour laquelle la Fondation Wikimédia percevait 10 % sur les ventes brutes des ouvrages[11]Source insuffisante ), cette option n'est plus disponible depuis courant 2014. Courant 2015, l'artiste Michael Mandiberg imprime 106 des 7 473 volumes correspondant à la version anglophone de l'encyclopédie dans le cadre d'un projet intitulé « Print Wikipedia »[12].

La version allemande de Wikipédia fut vendue sur CD-ROM, puis DVD à partir du deuxième semestre 2004 : le nombre de 10 000 CD-ROM vendus est franchi en avril 2005. En avril 2007, une sélection d'environ 2 000 articles de la version anglaise est éditée sur CD-ROM par la société française Linterweb[13] ; la dernière version de ce projet (en) est éditée en 2008. À la même époque, le projet moulinWiki, initié par IESC-Geekcorps-Mali, proposa une version intégrale incluant tous les articles, sans les images, réunis sur une image disque de 554 Mo[14]. La diffusion d'un DVD d'une sélection d'articles Wikipédia en français a fait l'objet d'un projet équivalent au projet anglophone, mais il n'a pas abouti ; il est désormais abandonné.

Consultation de Wikipédia hors connexion

Copie d'écran d'une d'une résultat d'une recherche hors-connexion dans Wikipédia grâce à Kiwix
Exemple d'une recherche hors connexion de Wikipédia avec Kiwix.

Les dumps (sauvegardes) des projets Wikimedia sont disponibles en ligne et — théoriquement — téléchargeables par tout un chacun. Ils sont cependant particulièrement encombrants, dépassant souvent plusieurs dizaines, voire centaines de gigaoctets.

Kiwix est rapidement apparu comme un des principaux logiciels libres permettant de consulter Wikipédia à partir d'un ordinateur personnel sous Windows, Mac OS, GNU/Linux, iOS ou Android en mode hors connexion. Il permet de lire un fichier au format ZIM contenant n'importe quelle version linguistique de Wikipedia et de la plupart de ses projets annexes (Wikiquote, Wikivoyage, etc.), textes et illustrations comprises (la taille du fichier correspondant variant selon la version linguistique utilisée).

Le projet Afripédia a notamment fait usage de ce logiciel: dans les campus universitaires d'Afrique dont la liaison internet ne dispose pas d'un débit suffisant pour permettre de consulter Wikipédia en ligne, le projet vise à la mise à disposition d'ordinateurs plug équipés de bornes Wi-Fi et d'une copie locale de Wikipédia. Kiwix est également utilisé par la Human Rights Foundation en Corée du Nord, où la version coréenne de l'encyclopédie est introduite en contrebande par des dissidents[15].

Depuis 2016, des applications mobiles contenant le corpus médical de l'encyclopédie ont également fait leur apparition sous Android, toujours grâce à Kiwix, sous le nom de WikiMed.

Consultation sur des assistants personnels

Article détaillé : Wikipédia:Mobile.

L'accès officiel à Wikipédia se charge automatiquement sur les plateformes iPhone, Android, WebOS, Opera Mini, NetFront (Sony Ericsson, PlayStation) ou Wii. Contrairement aux éditeurs anonymes, les utilisateurs inscrits peuvent éditer les articles, consulter leur liste de suivi, ajouter et enlever des articles de cette liste, etc. Un bouton situé en bas de toutes les pages permet de basculer de la version bureau à la version mobile et réciproquement.

Il existe également des logiciels qui permettent de transformer le contenu de Wikipédia sous forme de fichiers consultables sur des assistants personnels, comme Webaroo avec Plucker. L'appareil électronique WikiReader permet également la consultation hors-ligne de Wikipédia (en 2012, cet appareil n'est plus commercialisé en France[16]).

Wikipédia peut aussi être consultée grâce à l'application Android officielle[17], disponible sur le Play Store ou encore l'application iPhone officielle[18], disponible sur l'AppStore.

Nature

Objectifs du projet

Wikipédia a pour slogan : « Le projet d'encyclopédie librement distribuable que chacun peut améliorer ». Ce projet est décrit par son cofondateur Jimmy Wales comme « un effort pour créer et distribuer une encyclopédie libre de la meilleure qualité possible à chaque personne sur la planète dans sa propre langue »[19]. Ainsi, Jimmy Wales proposa comme objectif que Wikipédia puisse atteindre un niveau de qualité au moins équivalent à celui de l'Encyclopædia Britannica. C'est un exemple de collaboration massive à but non lucratif.

En revanche, Wikipédia n'a pas pour but de présenter des informations inédites, elle ne vise donc qu'à exposer des connaissances déjà établies et reconnues[20].

Caractéristiques

Hiérarchie des principes de Wikipédia. Le bas de la pyramide correspond à des aspects quantitativement plus importants (en nombre de personnes impliquées).

« Wikipédia » est un mot-valise conçu à partir de « wiki », un système de gestion de contenu de site web qui permet d'écrire facilement dans les pages consultées, et de « pédia », qui provient du mot « encyclopédie », présent dans de nombreuses langues, comme l'anglais et certaines graphies latines. Les contributeurs francophones, ainsi que ceux de certaines autres versions linguistiques, utilisent un « é » aussi bien dans le nom dactylographié que dans le logo, la plupart des autres communautés s'en tenant à l'écriture « Wikipedia »[20].

Wikipédia est réalisée collaborativement sur Internet via un « réseau coopératif » autoorganisé et sans frontières linguistiques[21]. Le système wiki de Wikipédia permet la création et la modification immédiates des pages par tous les visiteurs, même sans inscription. Wikipédia fut la première encyclopédie généraliste à ouvrir, grâce à ce système, l'édition de ses articles à tous les internautes. Aucun article n'est considéré comme achevé, et Wikipédia se présente comme une encyclopédie en amélioration continue. La constante surveillance des modifications est également ouverte à tous à travers le système wiki. Il n'y a aucun système hiérarchique de validation ; aussi l'encyclopédie est-elle l'objet de nombreuses incompréhensions et critiques quant à la qualité et à la fiabilité de son contenu[22], et l'objet d'études sur sa fiabilité en anglais, la langue la plus développée.

Bouton pour modifier le contenu de Wikipédia.
Un des principes fondateurs de Wikipédia est la neutralité de point de vue.

Le projet se veut universel, en traitant tous les domaines de la connaissance, y compris la culture populaire[23]. Il se veut aussi multilingue[24] et gratuit[25] dans sa version en ligne, afin de favoriser l'accès du plus grand nombre à la connaissance.

Wikipédia est disponible sous licence libre, ce qui signifie que chacun est libre de la recopier, de la modifier, et de la redistribuer gratuitement et onéreusement. Cette notion de contenu libre découle de celle de logiciel libre, formulée avant Wikipédia par la Free Software Foundation. Jusqu'en 2009, le contenu textuel de Wikipédia était publié sous la Licence de documentation libre GNU (GFDL). À partir de 2009, il est principalement publié sous licence Creative Commons paternité-partage des conditions initiales à l'identique 3.0 (CC by-sa 3.0), la GFDL devenant une licence secondaire disponible sous certaines conditions. Les modifications apportées par les utilisateurs sont publiées sous les deux licences, et l'import de contenu uniquement sous licence Creative Commons by-sa 3.0 est autorisé, mais il entraîne l'impossibilité de réutiliser globalement les pages concernées sous licence GFDL[e]. Les autres médias (images, sons, vidéos, etc.) sont disponibles sous diverses licences[f].

Toutes langues confondues, des centaines de sites web reprennent tout ou partie du contenu de Wikipédia[g]. Chaque site qui héberge une copie de Wikipédia a sa propre politique éditoriale ; dans Wikipedia, les contributeurs ont développé de nombreuses règles et recommandations pour viser la qualité[h].

Le contenu encyclopédique se veut respectueux de la « neutralité de point de vue », définie par Jimmy Wales comme le fait de « décrire le débat plutôt que d'y participer[26] ». Toute contribution à un article de Wikipédia doit s'efforcer à ne jamais prendre parti dans une discussion argumentée. La neutralité de point de vue consiste à présenter objectivement les idées et les faits rapportés par des sources extérieures vérifiables et notoires, indépendamment des préjugés des rédacteurs des articles. Sur Wikipédia, les règles d'écriture visent à convenir aux personnes rationnelles, même si celles-ci ne sont pas toujours du même avis. La politique de neutralité de Wikipédia stipule que les articles doivent évoquer toutes les facettes d'une question controversée, et ne pas déclarer ni insinuer que l'un ou l'autre des points de vue est a priori le bon. La neutralité de point de vue n'implique pas cependant une représentation égalitaire de toutes les opinions, Wikipédia accordant plus de place aux opinions les plus largement acceptées.

Filiations culturelles

Le C « inversé » est le symbole du copyleft, par opposition au copyright.

Par ses objectifs et son fonctionnement, le projet Wikipédia s'inscrit dans une série de filiations culturelles[4] :

En revanche, Wikipédia est assez éloignée de l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers par sa volonté de présenter des informations neutres, alors que l'ouvrage conçu par Denis Diderot et Jean le Rond D'Alembert se caractérisait au contraire par son fort engagement contre l'obscurantisme[29]. L'historien du livre Roger Chartier souligne cependant que Wikipédia « repose sur les contributions multiples d'une sorte de société de gens de lettres invisibles » tout en observant que « Diderot n'aurait sûrement pas accepté la simple juxtaposition des articles, sans arbre des connaissances ni ordre raisonné, qui [la] caractérise »[30].

Projets frères

Le succès de Wikipédia a poussé la communauté à développer d'autres sites en reprenant ses mécanismes de fonctionnement :

Contenus libres

Cette bibliothèque multimédia propose uniquement un contenu libre, publié soit sous licence libre[j], soit dans le domaine public aux États-Unis, dans le pays d'origine de l'œuvre, et dans celui du contributeur l'ajoutant au site. Cette banque de données regroupe la majeure partie des schémas, photos, vidéos et sons libres qui servent à illustrer les articles de Wikipédia dans ses différentes versions linguistiques. Créée le 7 septembre 2004, Wikimedia Commons dispose de plus de trente millions de fichiers début 2016. Sa politique de licence libre a obligé le monde juridique à prendre position sur les droits d'auteur d'œuvres créées par des non-humains lors de la controverse du selfie du macaque[31].

Diffusions

Wikimedia Commons collabore avec des médiathèques afin de diffuser plus largement leurs fonds d'images libres, à travers Wikipédia notamment. En décembre 2008, les archives fédérales du Bundestag allemand ont ainsi téléchargé 80 000 images vers ce site[k], puis en avril la bibliothèque du Land de Saxe fait un don de 250 000 images[l], et, en novembre 2009, le musée ethnographique d'Amsterdam Tropenmuseum a téléchargé 35 000 images concernant l'Indonésie[32]. Ces images, dont beaucoup ont une valeur historique, servent ensuite d'illustrations à des articles de Wikipédia, des sites web et des journaux en ligne. Ce type de collaboration offre à ces bibliothèques et musées une plus grande diffusion de leur fonds d'images, et une révision de ces fonds par les internautes qui signalent les erreurs comme des descriptions incorrectes ou des confusions entre auteurs homonymes, et permettent la correction des autorités, les biographies succinctes identifiant les auteurs dans une collection d'archives.

Autres Wikis

Wiktionary, un dictionnaire et thésaurus créé le 12 décembre 2002 ; Wikiquote, un recueil de citations (27 juin 2003) ; Wikibooks, un annuaire des livres électroniques destinés aux étudiants (10 juillet 2003) ; Wikisource, un recueil de textes dans le domaine public (23 novembre 2003) ; Wikinews, un site d'informations (décembre 2004) ; Wikispecies, un répertoire du vivant (2004) ; Wikiversity, une communauté pédagogique créée en 2006 ; et Wikivoyage, un guide touristique en ligne (octobre 2012). Créé en 2001, Meta-Wiki est un wiki utilisé pour coordonner tous ces projets, et servir à la communication entre les communautés linguistiques de Wikipédia, celles des projets frères, et la Wikimedia Foundation.

Contenu

Organisation et fonctionnement

Page d'accueil de la version anglophone de Wikipédia le .

Wikipédia est organisée afin de regrouper les articles rédigés dans la même langue, qui forment la version de Wikipédia dans cette langue.

Les pages de Wikipédia sont regroupées dans différents espaces de noms, tels que « Principal », « Discussion », « Aide » ou encore « Utilisateur »[m]. L'espace « Principal » contient les articles encyclopédiques, et à chacun d'eux est rattachée une page de discussion permettant aux rédacteurs et lecteurs de discuter de la rédaction de l'article. Les pages peuvent être rangées dans une ou plusieurs catégories, et ces catégories peuvent être organisées selon une hiérarchisation arborescente et thématique (par exemple « Pays d'Europe », puis « Italie », puis « Ville d'Italie »)[n].

Elles sont en outre reliées les unes aux autres par des hyperliens internes mettant un mot d'un article en bleu, et un clic de souris sur ce mot permet au lecteur de se déplacer vers l'article correspondant au concept abordé[o]. Des hyperliens permettent également de naviguer entre les différentes versions linguistiques de Wikipédia, ou de conduire vers ses projets frères, par exemple pour fournir une définition d'un mot sur le Wiktionnaire ou une galerie d'images sur Wikimedia Commons. Un clic de souris sur les illustrations de Wikipédia conduit à une page de description du fichier multimédia indiquant notamment le nom de l'auteur et la licence sous laquelle il est publié.

Des hyperliens externes permettent aux lecteurs de consulter des sources d'information en ligne lorsqu'une référence soutenant une information dans un article est présente sur le Web[p]. Les articles proposent aussi souvent des liens externes vers de la documentation en ligne permettant d'approfondir le sujet. Ces liens sont classés en no follow (« ne pas suivre ») pour les robots d'indexation des moteurs de recherche, afin de décourager l'insertion de liens dans un but publicitaire[33]. Afin d'assurer la pérennité des liens vers ces sources, en 2018, Internet Archive répare 9 millions de liens brisés sur l'encyclopédie[34].

Sur chaque page, un onglet permet d'accéder à son code source au format wiki, permettant sa modification. En plus de la page de discussion attachée à un article, un historique permet de lister les auteurs et de consulter les modifications successives de l'article par ses rédacteurs.

Les modifications de chaque page sont identifiées par l'adresse IP du rédacteur ou par son pseudonyme s'il s'est préalablement identifié[20]. Les différentes communautés linguistiques de rédacteurs de Wikipédia élaborent des règles, des conventions et des principes guidant la rédaction des articles qui leur sont propres. Une part significative du site est constituée par d'autres pages que les articles, ces pages permettent aux utilisateurs de communiquer et de collaborer autour de la rédaction des articles.

Couverture thématique

Des analyses statistiques, menées par des chercheurs de l'université Carnegie-Mellon et du Palo Alto research center, étudient l'état de la couverture thématique de Wikipédia en anglais en janvier 2008[35].

Couverture thématique de Wikipédia en anglais en janvier 2008.

La répartition montre une nette prédominance des articles culturels. Les pourcentages qui suivent sont ceux de janvier 2008, les variations entre parenthèses représentent leur évolution depuis juillet 2006. Dans l'intervalle, le nombre de pages et de catégories a plus que doublé :

  • Culture et arts : 30 % (+ 210 %)
  • Biographies et personnes : 15 % (+ 97 %)
  • Géographie et lieux : 14 % (+ 52 %)
  • Société et sciences sociales : 12 % (+ 83 %)
  • Histoire et événements : 11 % (+ 143 %)
  • Sciences naturelles et physiques : 9 % (+ 213 %)
  • Technologie et sciences appliquées : 4 % (- 6 %)
  • Religions et systèmes de croyances : 2 % (+ 38 %)
  • Santé : 2 % (+ 42 %)
  • Mathématiques et logique : 1 % (+ 146 %)
  • Philosophie et pensée : 1 % (+ 160 %)

Images

La Wikimedia Foundation permet aux différentes versions linguistiques de Wikipédia d'héberger directement du contenu multimédia. Elle incite néanmoins les différentes communautés à déplacer le contenu libre vers une plate-forme multimédia commune à l'ensemble des 285 versions linguistiques de Wikipédia : Wikimedia Commons. Cependant, les images dont le statut vis-à-vis du droit d'auteur varie selon les pays n'y sont pas acceptées. Chaque version linguistique est incitée à se doter de critères spécifiques et d'une doctrine réglementant l'hébergement de contenu non libre, comme des illustrations protégées par le droit d'auteur mais publiées grâce à des exceptions présentes dans certaines législations[q]. Par exemple, Wikipédia en anglais a adopté le principe américain du fair use[36] (« usage raisonnable », en français), contrairement à Wikipédia en français[37].

Wiki Loves Earth, est un concours photographique international se tenant annuellement en mai, l’événement encourage les gens à prendre des photos de Patrimoine naturel, puis de les téléverser dans le répertoire Wikimedia Commons.

Volumétrie

Depuis sa création, le contenu de l'encyclopédie Wikipédia n’a cessé de grandir, en quantité, dans des proportions difficilement imaginables à ses débuts. Au départ comparable aux autres encyclopédies existantes, elle les a rapidement dépassées en taille et en couverture[38].

Ainsi, fin 2009, Wikipédia contenait déjà 28,5 millions d'articles, auxquels il convenait d'ajouter les documents de la médiathèque Wikimédia Commons, contenant 5,6 millions de fichiers. Ces documents étaient chaque mois consultés par 346 millions de visiteurs uniques[39].

Le dessin 2D ci-dessous illustre cette volumétrie.

Ce graphique représente la taille de Wikipédia fin 2009, ainsi que celle de trois autres encyclopédies généralistes « classiques » (figurées en bas à gauche, cliquez sur l'image pour agrandir). La surface du toit des bâtiments est proportionnelle au nombre d'articles. Affiché dans sa taille originale, un pixel représente un article. La hauteur des bâtiments est fonction du pourcentage de conflits dans la catégorie correspondante. Les catégories et les conflits ne sont pas montrés pour les encyclopédies classiques. Chaque fenêtre rouge correspond à 1 000 éditeurs très actifs (avec plus de 100 éditions par mois), les bleus représentent 1 000 contributeurs actifs (plus de 5 éditions par mois). Chaque bonhomme bâton représente un million de visiteurs uniques par mois. Du fait du manque d'information concernant les encyclopédies classiques, il n'y a aucun visiteur dessiné près d'elles. Certains bonshommes transportent de petits carrés, qui représentent chacun 21 nouveaux articles par mois (un pixel par article dans les proportions normales).

En 2015, une image 3D de la même volumétrie 2009, basée sur une étude menée par Jacopo Farina et ses collègues[40], a été réalisée à l'aide du logiciel Minecraft[38].

Versions linguistiques

Il existe 291 éditions de Wikipédia localisées par langue au [24]. À la même date, le nombre total d'articles de l'ensemble des éditions de Wikipédia est 38 229 930.

Une page actualisée régulièrement est disponible : Liste des Wikipédias

Éditions de Wikipédia avec plus de 200 000 articles au 19 janvier 2016[r]
Langue Nombre d'articles Moyenne d'articles
par jour
depuis le 20/11/14
Nombre de pages Nombre de modifications Nombre d'utilisateurs enregistrés
allemande +0001 898 626, +0283,01 en diminution +0005 445 907, +0155 493 208, +0002 335 586,
anglaise +0005 059 439, +0955,69 en augmentation +0038 288 535, +0809 411 071, +0027 278 689,
arabe +0 000405 250, +0153,24 en diminution +0002 519 897, +0020 691 394, +0001 125 276,
basque +0 000230 043, +00060,2 en stagnation +0 000602 032, +0005 278 032, +00 00064 251,
bulgare +0 000212 210, Entrée +0 000469 644, +0007 479 453, +0 000188 764,
catalane +0 000493 103, +0119,87 en augmentation +0001 239 448, +0016 698 040, +0 000219 506,
cebuano +0001 895 273, +1 612,23 en augmentation +0003 843 528, +0007 449 973, +00 00024 891,
chinoise +0 000857 570, +0143,97 en diminution +0004 547 262, +0040 061 312, +0002 213 168,
coréenne +0 000339 223, +0104,39 en stagnation +0001 176 793, +0017 459 186, +0 000385 353,
danoise +0 000213 543, Entrée +0 000717 331, +0008 760 175, +0 000259 009,
espagnole +0001 226 854, +0205,64 en stagnation +0005 353 089, +0093 846 372, +0004 070 454,
espéranto +0 000224 691, +00044,9 en stagnation +0 000489 577, +0005 937 944, +0 000115 166,
finnoise +0 000386 743, +0063,02 en diminution +0001 050 200, +0016 302 808, +0 000306 367,
française +0001 716 205, +0359,32 en augmentation +0007 918 648, +0124 780 750, +0002 426 039,
hongroise +0 000379 202, +0255,38 en augmentation +0001 099 193, +0007 756 260, +0 000308 198,
indonésienne +0 000373 145, +0052,81 en augmentation +0001 690 240, +0011 514 975, +0 000760 120,
italienne +0001 247 840, +0198,48 en diminution +0004 302 935, +0083 507 564, +0001 317 281,
japonaise +0001 000 039, +0153,17 en augmentation +0002 875 379, +0059 283 201, +0001 053 079,
kazakh +0 000214 120, +0011,36 en diminution +0 000498 963, +0002 482 323, +00 00053 943,
malaise +0 000280 205, +0021,72 en diminution +0 000758 117, +0004 109 898, +0 000167 389,
minangkabau +0 000221 129, +0001,31 en stagnation +0 000227 813, +0 000482 793, +000 0002 838,
néerlandaise +0001 851 797, +0123,91 en diminution +0003 527 411, +0046 803 854, +0 000743 552,
norvégienne +0 000430 742, 0010,03 en diminution +0001 124 757, +0015 608 733, +0 000349 102,
persane +0 000480 830, +0116,11 en diminution +0003 164 477, +0021 230 356, +0 000550 832,
polonaise +0001 152 931, +0178,96 en augmentation +0002 394 577, +0044 540 990, +0 000732 275,
portugaise +0 000906 195, +0132,17 en augmentation +0004 004 217, +0045 505 782, +0001 696 890,
roumaine +0 000367 318, +0263,54 en augmentation +0001 641 590, +0010 655 859, +0 000361 104,
russe +0001 283 225, +0278,83 en stagnation +0004 673 345, +0088 158 228, +0001 832 093,
serbe +0 000330 529, +0045,04 en diminution +0001 198 458, +0011 858 039, +0 000174 411,
serbo-croate +0 000429 891, +00364,7 en augmentation +0004 531 375, +0020 340 387, +00 00088 126,
slovaque +0 000208 128, Entrée +0 000447 394, +0006 223 318, +0 000124 036,
suédoise +0002 649 696, +1 645,57 en augmentation +0005 621 579, +0032 570 234, +0 000474 926,
tchèque +0 000343 085, +0080,33 en augmentation +0 000908 040, +0013 616 656, +0 000323 066,
turque +0 000259 842, +0054,97 en diminution +0001 395 227, +0017 462 881, +0 000831 701,
ukrainienne +0 000613 441, +0177,29 en diminution +0001 814 721, +0017 634 818, +0 000301 812,
vietnamienne +0001 142 338, +0075,47 en diminution +0003 115 227, +0022 887 804, +0 000478 244,
waray-waray +0001 259 455, +0001,48 en diminution +0002 869 795, +0006 279 423, +00 00027 239,

Certaines éditions de Wikipédia, telles que les éditions en cebuo et en waray-waray, ont un nombre d'articles très élevé malgré un nombre limité d'utilisateurs, en raison de l'utilisation d'un logiciel ou robot pour générer des articles[41]. Il existe également un classement qualitatif fondé sur l'existence et la taille des articles d'une liste arbitraire d'environ 1 000 articles que toute édition de Wikipédia devrait avoir[s].

Le projet Wikipédia ne se limite pas aux langues vivantes comptant un très grand nombre de locuteurs, officielles ou attachées à un pays. En effet, des versions de l’encyclopédie Wikipédia sont rédigées dans les langues corse, occitane, bretonne, picarde, basque, catalane, latine, en espéranto, en anglais simplifié.

Sept versions linguistiques de l'encyclopédie recourent à l'orthographe et à la typographie « Wikipédia » (avec l'accent aigu) pour désigner l'encyclopédie :

Les trois éditions de Wikipédia les plus consultées mi‑2010 sont, d'après le site d'Alexa Internet, la version en anglais avec 54 % du trafic, la version en japonais avec 10,3 % du trafic et la version en allemand avec 8,1 % du trafic.

Rédaction

Rédacteurs

Article détaillé : Communauté wikipédienne.
Évolution du nombre d'articles de la version française de Wikipédia depuis 2001.

Tout lecteur de Wikipédia est un rédacteur ou correcteur potentiel. Fin 2008, un sondage est effectué par la Wikimedia Foundation et UNU-MERIT (en). Environ 130 000 lecteurs et contributeurs de Wikipédia y ont répondu, principalement en langues anglaise, allemande et espagnole. La moyenne d'âge des sondés est environ 26 ans. Une fois les résultats lissés, environ 65 % d'entre eux se déclaraient seulement lecteurs, et 35 % contributeurs. Parmi les contributeurs, 48 % d'entre eux avaient fait des études supérieures, et 20 % obtenu un master ou plus. Ces contributeurs passent en moyenne 4,3 heures par semaine sur Wikipédia, et leurs motivations principales sont de partager le savoir et de corriger les erreurs[42]. Certains comptes utilisateurs sont utilisés par des logiciels, dits « robots » ou « bots », programmés pour assurer la maintenance des articles, par exemple pour corriger des erreurs communes d'orthographe ou de mise en forme, lutter contre les vandalismes ou encore, dans certaines éditions de Wikipédia, créer de nombreux nouveaux articles[41],[43]. En 2014, les robots ont effectué près de 15 % de l'ensemble des contributions[44]. Il leur arrive de mener des guerres d'édition entre eux, parfois pendant plusieurs années[45].

Les rédacteurs se répartissent généralement par communauté linguistique concentrée sur la rédaction de la version de Wikipédia correspondante, mais interviennent aussi souvent ponctuellement sur les versions de Wikipédia en d'autres langues, ou les projets frères de la Wikimedia Foundation. Depuis 2008, les comptes enregistrés peuvent être unifiés : un seul compte sert ainsi à identifier l'utilisateur sur tous les projets de la Wikimedia Foundation.

Parmi les contributeurs, il y a toujours eu plus d'hommes que de femmes[46]. Une étude récente (2010) basée sur une enquête auprès des contributeurs et contributrices et des travaux antérieurs sur le genre, l'expérience de l'internet et les compétences à contribuer[47],[48] laisse penser que ceci est dû en partie au fait que les hommes ont de manière générale plus développé certaines des compétences utiles dans l'Internet pour contribuer à ce type de projet.

Un contributeur est classé « actif » tant qu'il fait au moins cinq modifications par mois. Depuis 2007, le nombre de contributeurs actifs sur l'ensemble des versions linguistiques de Wikipédia a presque été divisé par deux[49].

Un rédacteur peut être identifié par son adresse IP, ou par son pseudonyme s'il l'a enregistré sur le site.

Au sein de Wikipédia, les comptes utilisateurs disposent de différents statuts techniques gérés par le logiciel MediaWiki et contrôlant les actions qui leur sont permises[t]. Les critères pour acquérir un statut et la façon de se servir des capacités fournies sont fixés indépendamment par chaque communauté. Parmi ces statuts, les principaux sont :

Original: Original:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia