Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Aujourd’hui jeudi 25 avril 2019

Photo-carte d'Auguste Henri Jacob en 1867.

Auguste-Henri Jacob, dit le zouave Jacob, né le à Saint-Martin-des-Champs (Saône-et-Loire) et mort le à Paris, est un guérisseur français célèbre à Paris sous le Second Empire.

Troisième trombone à la musique du régiment de zouaves de la Garde impériale, Jacob se fait connaître du public en 1866, au camp de Châlons, où il accomplit de nombreuses guérisons par l'effet présumé de son fluide. Leur renouvellement à plus grande échelle l'année suivante, rue de la Roquette à Paris, le rend célèbre et donne notamment lieu à l'une des caricatures les plus connues d'André Gill. Cette gloire tourne court quelques semaines plus tard, quand deux maréchaux démentent les informations données par la presse sur une guérison alléguée.

Désormais, le Zouave, qui continue jusqu'à la fin de sa vie son activité de guérisseur, attire beaucoup moins l'attention des journaux, sinon à l'occasion de procès pour exercice illégal de la médecine qui font jurisprudence. Il meurt en 1913, laissant ouvertes les questions de savoir s'il était un charlatan éhonté ou faiseur de miracles et si ces guérisons étaient dues à autre chose que sa puissance de conviction. Selon plusieurs sources, sa méthode de guérison autoritaire préfigure celle des évangélistes. Plusieurs ouvrages ont paru sous son nom, sans qu'on sache s'il en est vraiment l'auteur. Après sa mort, sa tombe au cimetière de Gentilly fait l'objet d'une persistante dévotion.

Programme du mois

Lundi 1er avril 2019

Illustration du concours international de pêche à la ligne dans le no 101 de La Vie au grand air du 19 août 1900.

La pêche à la ligne est une épreuve des Jeux olympiques de 1900, organisés dans le cadre de l'Exposition universelle de Paris. La présence d'un concours de pêche parmi les épreuves sportives occasionne un débat entre les organisateurs de l'Exposition et le comité d'organisation des « sports nautiques ». La pêche, très pratiquée par les classes populaires, est présentée comme un moyen d'attirer celles-ci vers des concours qui pourraient autrement apparaître comme réservés aux élites sociales. Bien qu'aucune distinction entre les différents sports ne soit faite sur le moment, la pêche à la ligne ne sera pas ensuite considérée comme une épreuve officielle des Jeux de 1900.

Le concours de pêche est organisé à Paris, sur l'île aux Cygnes, le long de la Seine. Il attire 600 concurrents, dont au moins une femme, et un total de 20 000 spectateurs sur les quatre jours de compétition. En tout, 2 051 poissons sont capturés, dont 881 par les 57 concurrents de la finale le mercredi . Les membres des sociétés de pêche parisiennes ont dû se contenter des places d'honneur, même si M. Goethiers, épicier à Bougival et sociétaire à Louveciennes, se classe premier en nombre de prises. Les Parisiens ont été supplantés par les pêcheurs de la Ligue picarde, venus en force et très organisés. Ainsi, Élie Lesueur reçoit le titre de « champion du monde » ainsi qu'une coupe des mains d'Émile Loubet, le Président de la République pour avoir sorti le plus gros poisson et son compatriote Hyacinthe Lalanne, grâce à ses 47 prises, reçoit une médaille d'or et un diplôme de « premier du monde ». Leur pêcheuse, Madame B., a aussi les honneurs de la presse sportive avec sa photo dans le no 101 de La Vie au grand air du qui consacre plusieurs pages au concours.

L'organisation du concours est déficitaire : elle a reçu 14 000 francs de subvention de l'organisation de l'Exposition universelle, mais elle coûte un peu plus de 18 000 francs, dont 5 600 francs en prix. Elle ne rapporte guère plus de 1 500 francs, principalement en frais d'inscription.

Mardi 2 avril 2019

Le Minar-e-Pakistan, bâti où a été adoptée la résolution de Lahore.

Le Mouvement pour le Pakistan ou Tehrik-e-Pakistan (en ourdou : تحریک پاکستانTaḥrīk-i Pākistān) désigne un ancien mouvement politique dont l'objectif est l'indépendance du Pakistan vis-à-vis de l'Empire britannique, pour former un État-nation regroupant les populations musulmanes du sous-continent indien.

Évoluant en parallèle au mouvement pour l'indépendance de l'Inde, il cherche à établir un État-nation qui protège l'identité religieuse et les intérêts politiques des musulmans en Asie du Sud. Les premiers mouvements politiques organisés apparaissent à l'université musulmane d'Aligarh où un mouvement littéraire, mené par Syed Ahmad Khan, construit la genèse du Mouvement. Lors d'une conférence tenue en 1906 à Dacca, les meneurs musulmans amènent le mouvement au niveau politique en créant la Ligue musulmane, avec des dirigeants proéminents cherchant à protéger les droits de base des musulmans au sein du Raj britannique.

Plus tard, la proposition de constitution de Muhammad Ali Jinnah aide au ralliement du public envers le mouvement dans les quatre provinces. En parallèle, des poètes ourdous tels que Iqbal ou Faiz utilisent la littérature, la poésie et les discours comme outils pour rallier les consciences politiques, tandis que les féministes telles que Sheila Pant et Fatima Jinnah luttent pour l'émancipation des femmes musulmanes et leur participation à la politique nationale.

Le Mouvement pour le Pakistan est mené par un large groupe de personnes d'horizons divers et leur idée d'une nation indépendante est clairement affichée lors de la résolution de Lahore en 1940. La loi sur l'indépendance indienne de 1947 leur donne raison, en créant les dominions indépendants de l'Inde et du Pakistan. La nouvelle nation musulmane est composée de l'union des quatre provinces situées au nord-ouest du sous-continent indien et du Bengale oriental.

Mercredi 3 avril 2019

Cosplay de Daraen et de Lucina, deux des héros principaux de Fire Emblem: Awakening.

Fire Emblem: Awakening est un jeu vidéo de rôle tactique développé par Intelligent Systems et Nintendo SPD et édité par Nintendo sur Nintendo 3DS. Il s'agit du treizième opus de la saga Fire Emblem, ainsi que le premier jeu de cette série à être sorti sur Nintendo 3DS. Il est sorti le au Japon, le en Amérique du Nord et le en Europe.

Le jeu suit le parcours d'un groupe de soldats du royaume d'Ylisse, mené par le prince du royaume Chrom et son tacticien, un personnage amnésique entièrement personnalisable censé représenté le joueur dont le nom par défaut est Daraen. Ils doivent protéger Ylisse contre les royaumes ennemis de Valm et Plegia et tenter d'empêcher un culte maléfique de prendre le contrôle du continent.

Annoncé en , il est pensé pour être le dernier opus de la saga Fire Emblem. Il incorpore plusieurs nouveautés, les plus notables étant les mariages entres les unités et la naissance d'enfants, l'apparition d'un doublage ou la possibilité de désactiver le mode de mort définitive. Les développeurs souhaitent également que l'on retrouve en plus de ces nouveautés toutes les autres caractéristiques des jeux Fire Emblem.

La critique acclame le jeu à sa sortie, vantant notamment les ajouts au gameplay traditionnel mais également l'accessibilité du jeu pour les joueurs découvrant la franchise. Le jeu propose également des contenus additionnels dès 2012, les premiers payants proposés par Nintendo.

Considéré comme l'un des meilleurs jeux de la console, le succès de Fire Emblem Awakening permet de relancer la franchise et une suite est alors mise en chantier : Fire Emblem Fates.

Jeudi 4 avril 2019

Halloween est un film d'horreur américain réalisé par David Gordon Green, sorti en 2018. Ce long métrage est le onzième de la série de films Halloween.

Ce nouvel Halloween marque le 40e anniversaire du film original de 1978, avec le retour de John Carpenter dans le rôle de producteur délégué et la reprise du rôle de Laurie Strode par Jamie Lee Curtis. En outre, le film met aussi en vedette Judy Greer dans le rôle de Karen Nelson, la fille de Laurie, Andi Matichak dans celui d'Allyson, la petite-fille de Laurie, Will Patton dans le rôle de l'officier Hawkins tandis que Virginia Gardner incarne Vicky, une amie d'Allyson. James Jude Courtney et Haluk Bilginer incarnent respectivement Michael Myers et son psychiatre Ranbir Sartain.

Produit par Blumhouse Productions, ce film anniversaire se veut fidèle à l’œuvre originale de Carpenter en y intégrant tous les ingrédients qui ont fait de celui-ci un film culte. Les scénaristes font le choix d'oublier volontairement toutes les autres suites produites jusqu'alors pour se placer 40 ans après les événements d'Halloween : La Nuit des masques. Dans le but de proposer une histoire différente des autres films de la série, le lien familial entre Michael Myers et Laurie Strode est aussi volontairement effacé.

L'intrigue du film se porte sur les retrouvailles macabres entre le tueur psychopathe Michael Myers et Laurie Strode, la survivante du massacre d'Halloween qui s'est déroulé quarante ans plus tôt. Pour protéger sa famille, celle-ci se prépare depuis de nombreuses années au retour du tueur.

Après plusieurs projections publiques réalisées dans divers festivals, notamment lors du festival de Toronto en , et autres événements organisés autour de la sortie du film, l'avant-première privée d'Halloween se déroule le au Grauman's Chinese Theatre, à Hollywood, en présence de toute l'équipe.

Doté d'un budget de production de 10 000 000 $, le film est assez bien accueilli par les critiques et rapporte 253 688 035 $ dans le monde entier, ce qui en fait la meilleure performance de toute la franchise Halloween au box-office. Une suite est rapidement mise en chantier.

Vendredi 5 avril 2019

Théodora représentée sur une mosaïque de la Basilique Saint-Vital de Ravenne, 547 de notre ère.

Théodora (en grec, Θεοδώρα) est une impératrice byzantine née vers 500 à Chypre et morte en 548 à Constantinople. Elle a régné conjointement avec Justinien, dont elle devient l'épouse légitime en 525, soit deux ans avant leur couronnement simultané.

La jeunesse de Théodora est incertaine et comporte plusieurs zones d'ombres. La principale source sur la première partie de sa vie est l'Histoire secrète, un ouvrage controversé, à la fois violent et pornographique, dans lequel il est difficile de distinguer le vrai du faux. Elle est la fille d'un dresseur d'ours et belluaire qui était attaché à l'hippodrome de Constantinople. Sa mère serait une danseuse et actrice. Avant de devenir la maîtresse du futur empereur Justinien, Théodora est, selon Procope de Césarée, danseuse et courtisane. Lorsqu'elle rencontre Justinien, elle a déjà reçu une solide formation culturelle et religieuse, et semble avoir eu une première expérience de la vie politique à un niveau local.

Séduit par la personnalité de Théodora, en qui il voit plus qu'une simple concubine, Justinien décide de l'associer au pouvoir. Leur règne conjoint, de 527 à 548, constitue une période de transformation majeure pour l'Empire byzantin. Théodora semble ainsi avoir eu une influence importante sur les réformes législatives de Justinien, notamment vis-à-vis des droits des femmes. Même si elle ne partage pas les projets d'expansions territoriales de son mari, elle paraît l'avoir globalement soutenu dans sa politique. Son intervention supposée lors de la sédition Nika permet à Justinien de préserver son trône à un moment critique. L'empereur n'hésite d'ailleurs pas à la consulter de manière générale, y compris pour son plan de reconstruction de la capitale, à la suite de cette révolte. En somme, les deux laissent l'image d'un couple soudé, malgré quelques divergences comme sur la question des monophysites.

Loin d'exercer le pouvoir de manière solitaire, l'impératrice semble s'être appuyée sur un vaste réseau de relations politiques, au premier rang duquel se trouve sa fidèle collaboratrice Antonina et le chef des eunuques Narsès.

Personnalité aux multiples facettes, elle laisse l'image d'une femme au tempérament affirmé, à la fois habile et impitoyable. Son parcours fait partie des exemples les plus remarquables d'ascension sociale. Ses nombreuses représentations artistiques témoignent de la fascination des auteurs à son égard à travers les siècles. Sainte de l'Église orthodoxe, elle est commémorée le 14 novembre.

Samedi 6 avril 2019

Les Jeux de la Micronésie de 2018 (en anglais 9th Micro Games 2018) sont la 9e édition des Jeux de la Micronésie, une compétition multisports réunissant les nations et territoires de la région de Micronésie, dans l'océan Pacifique. Ils sont organisés du 15 au 28 juillet 2018, sur les îles Yap dans l'État de Yap, au sein des États fédérés de Micronésie. Les jeux de 2018 sont les troisièmes organisés par les États fédérés de Micronésie après ceux de 2002 et 2014, qui se sont déroulés sur l'île de Pohnpei dans l'État de Pohnpei.

Dix nations, états fédérés et territoires participent à ces jeux, pour plus de 1 000 athlètes et entraîneurs, dans treize sports différents : athlétisme, baseball, basket-ball, football, haltérophilie, lutte, micronesian all around, natation, pêche sous-marine, softball, tennis de table, course de va’a et volley-ball. Palaos est le territoire qui remporte le plus de médailles d'or avec 32 titres, et les Palaos et l'État de Pohnpei ceux qui s'adjugent le plus de médailles au total (70). La sprinteuse guaméenne Regine Kate Tugade est nommée athlète féminin des Jeux avec six médailles d'or.

Les infrastructures sportives font l'objet de rénovations et de nouvelles sont construites. Le budget de ces rénovations ainsi que du comité d'organisation est constitué en grande partie de dons. Le , le navire Forever Lucky qui devait partir pour les îles Yap et servir au logement et à la restauration de nombreux athlètes est stoppé par les autorités philippines. Elles le soupçonnent d'être impliqué dans un système de traite des êtres humains et déclarent qu'il n'est pas en état pour voyager avec 180 passagers. Les autorités de l’État de Yap sont forcées d'improviser dans l'urgence.

Dimanche 7 avril 2019

Bacchus et Ampélos (Florence, Galerie des Offices).

Dans la mythologie grecque, Ampélos (en grec ancien : Ἄμπελος, « vigne ») est un jeune satyre éromène aimé de Dionysos. Sa mort donne naissance à la vigne et au vin.

Ovide au Ier siècle, puis Nonnos de Panopolis au Ve siècle présentent deux versions assez différentes du mythe. La figure d'Ampélos emprunte vraisemblablement plusieurs caractéristiques de mythes antérieurs, et occupe dans l'univers dionysiaque une place particulière, proche d'un syncrétisme entre la mythologie et le christianisme antique. Les représentations d'Ampélos dans la statuaire et la céramique antiques sont rares et relativement peu assurées. Elles deviennent un peu plus fréquentes à l'époque baroque.

Lundi 8 avril 2019

Portrait de la reine Anne par Michael Dahl (1705).

Anne (Londres, - Londres, ) est reine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande du à l'entrée en vigueur des Actes d'Union, le . À partir de cette date, l'Angleterre et l'Écosse forment un royaume unique, la Grande-Bretagne, dont Anne est la première reine jusqu'à sa mort.

Elle est la deuxième fille du duc d'York Jacques, le frère cadet du roi Charles II. Bien que son père soit catholique, elle est éduquée dans la foi anglicane suivant les instructions de son oncle. À la mort de Charles, en 1685, Jacques devient roi, mais il est déposé trois ans plus tard par la Glorieuse Révolution qui porte au pouvoir Marie II, la sœur aînée d'Anne, et son mari Guillaume III d'Orange-Nassau, tous deux protestants. Les deux sœurs, jusqu'alors proches, se brouillent sur des questions d'argent et de fréquentations, Marie n'approuvant pas l'amitié étroite qui unit Anne et Sarah Churchill, la femme du duc de Marlborough.

Marie meurt en 1694 sans avoir donné d'enfants à Guillaume, qui meurt à son tour en 1702. Anne lui succède sur les trônes d'Angleterre et d'Écosse. Politiquement, elle favorise les Tories au détriment des Whigs, principalement pour des raisons religieuses. Cependant, l'emprise des Whigs sur le pouvoir ne cesse de croître tout au long de la guerre de Succession d'Espagne jusqu'en 1710, date à laquelle Anne limoge de nombreux Whigs du gouvernement. Son amitié avec Sarah Churchill se détériore à cause de leurs opinions politiques divergentes et de l'influence croissante d'une autre favorite, Abigail Masham. Par vengeance, la duchesse dresse dans ses mémoires un portrait peu flatteur de la reine, qui n'est remis en question par les historiens qu'à partir de la fin du XXe siècle.

Malgré dix-sept grossesses, aucun des enfants d'Anne et de son mari, le prince Georges de Danemark, n'atteint l'âge adulte. La reine, dernière souveraine de la maison Stuart, souffre d'une santé précaire tout au long de sa vie et meurt à l'âge de quarante-neuf ans en 1714. En vertu de l'Acte d'établissement de 1701, qui exclut les catholiques de l'ordre de succession, le trône revient à son cousin issu de germain, le prince-électeur de Hanovre Georges Ier.

Mardi 9 avril 2019

La conférence de Bingen du est une rencontre gouvernementale allemande convoquée à l'initiative de Guillaume II par Georg Michaelis, le nouveau chancelier du Reich, afin de définir la politique allemande dans les territoires baltes occupés par l'Armée allemande depuis ses succès de 1915. Cette conférence constitue la première occasion de rencontre entre le nouveau chancelier du Reich, Georg Michaelis, et les Dioscures, Paul von Hindenburg et Erich Ludendorff. Arrivé au pouvoir à la suite d'une crise politique causée par les divergences entre le chancelier du Reich, Theobald von Bethmann Hollweg, le Reichstag et les Dioscures, George Michaelis doit non seulement composer entre les deux acteurs de la chute de son prédécesseur, mais aussi définir les buts de guerre du gouvernement du Reich, en accord avec l'Oberste Heeresleitung.

Mercredi 10 avril 2019

Le château de Taunton.

Les sièges de Taunton sont une série de trois sièges prenant place entre septembre 1644 et juillet 1645 autour de Taunton, une ville du Somerset, dans le Sud-Ouest de l'Angleterre. Ces affrontements s'inscrivent dans le cadre de la première guerre civile anglaise, qui oppose les partisans du roi Charles Ier (les Cavaliers) à ceux du Parlement (les Têtes-Rondes). Taunton est stratégiquement importante du fait de sa position sur la principale route reliant la ville de Bristol aux comtés du Devon et des Cornouailles.

Le parlementaire Robert Blake commande les assiégés durant les trois sièges, alors que les commandants royalistes changent à chaque siège. Le premier siège, mené par Edmund Wyndham avec des troupes principalement issues des garnisons du Somerset, débute le 23 septembre 1645. Après les premiers assauts, Blake se retranche dans le château de Taunton alors que les troupes royalistes établissent un blocus à quelques kilomètres de distance afin d'affamer les assiégés. Le 14 décembre, James Holborne brise le siège avec ses troupes. Profitant de trois mois d'accalmie, Blake érige un réseau de défenses autour de la ville.

Le second siège commence au début du mois de mars sous les ordres de Richard Grenville. À la suite de querelles entre les commandants royalistes, il piétine pendant deux mois. En mai, Ralph Hopton prend le commandement du siège avant de battre en retraite lorsque des renforts parlementaires commandés par Ralph Weldon commencent à arriver. George Goring prend alors le commandement et attaque les parlementaires qui battent en retraite à l'intérieur de Taunton. Le troisième siège débute, mais les lignes de ravitaillement de la ville ne sont pas coupées, ce qui nuit à son efficacité.

En juin, lorsque le roi affronte Thomas Fairfax et la New Model Army à la bataille de Naseby, Goring refuse de lever le siège de Taunton pour renforcer le contingent royaliste. Naseby est une défaite cruciale pour les royalistes, alors que les 10 à 15 000 hommes mobilisés pour le siège auraient pu leur permettre de remporter la bataille. Victorieux, Fairfax rallie Taunton le 9 juillet et libère la ville, mettant fin au troisième et dernier siège.

Jeudi 11 avril 2019

La princesse Irène, en 1925.

Irène de Grèce (en grec moderne : Ειρήνη της Ελλάδας, en italien : Irene di Grecia et en croate : Irena od Grčke) est née le à Athènes (Grèce) et morte le à Fiesole (Italie). Princesse de Grèce et de Danemark, elle devient par son mariage avec le prince Aymon de Savoie-Aoste duchesse de Spolète, duchesse d'Aoste et reine titulaire de l'« État indépendant de Croatie » durant la Seconde Guerre mondiale.

Cinquième des six enfants du roi Constantin Ier et de la reine Sophie de Prusse, la princesse Irène est confrontée très jeune aux bouleversements politiques que connaît la Grèce au début du XXe siècle. Frappée par un court exil après le « coup de Goudi » de 1909, la jeune fille est à nouveau chassée de son pays après le renversement de son père par les Alliés en 1917. Revenue à Athènes à la suite du rappel du monarque au pouvoir en 1920, elle retrouve le chemin de l'exil deux ans plus tard et est bientôt privée de sa nationalité grecque. Installée en Italie avec ses parents et sa benjamine Catherine, elle trouve refuge auprès de sa sœur aînée Hélène après les décès successifs de son père (1923) et de sa mère (1932). Fixée en Toscane, à la villa Sparta de Fiesole, Irène reste longtemps célibataire. Différents projets matrimoniaux visant à l'unir aux princes Nicolas de Roumanie (1923), Christian de Schaumbourg-Lippe (1927) et George de Kent (v. 1930) échouent en effet tour à tour. Privée de toute obligation officielle, la jeune femme profite de sa relative liberté pour devenir infirmière et se consacrer aux œuvres sociales. La restauration de la monarchie en Grèce en 1935 transforme cependant son quotidien. Son frère, le roi Georges II, étant divorcé, Irène est appelée à ses côtés pour jouer le rôle de première dame du royaume. Elle prend alors la tête des Éclaireuses grecques et effectue de menues missions pour le souverain.

Déjà âgée de 35 ans, Irène épouse, en 1939, le prince Aymon de Savoie-Aoste, cousin du roi Victor-Emmanuel III d'Italie, et se convertit, pour cela, au catholicisme. Désormais duchesse de Spolète, elle revient vivre en Toscane, où réside toujours sa sœur aînée. Quelques mois après son mariage, la Seconde Guerre mondiale éclate et Rome déclare la guerre à la Grèce, plaçant Irène dans une situation difficile. Son époux servant dans la marine, la princesse s'engage comme infirmière auprès des troupes italiennes, ce qui l'amène jusque sur le front russe (1942). Dans le même temps, le prince Aymon est appelé par Benito Mussolini et Ante Pavelic à la tête de l'« État indépendant de Croatie », faisant ainsi d'Irène la souveraine nominale d'un pays dans lequel ni elle ni son époux ne mettent jamais les pieds (1941-1943).

Le renversement du Duce et le retournement de l'Italie au profit des Alliés bouleversent une nouvelle fois la vie de la princesse. Faite prisonnière par les Allemands alors qu'elle est enceinte et séparée de son époux, Irène donne le jour à un fils prénommé Amédée (1943) avant d'être envoyée en Autriche avec sa belle-sœur et leurs enfants (1944). Retenue à Hirschegg, elle revient en Italie diminuée mais indemne (1945). Alors qu'elle vient tout juste de retrouver son mari, la proclamation de la République italienne oblige une nouvelle fois la princesse et ses proches à gagner l'étranger (1946). Après quelques vicissitudes, Irène et son fils s'installent en Suisse tandis qu'Aymon gagne l'Argentine, où il espère fonder une colonie agricole. Cependant, le prince meurt d'une crise cardiaque quelques mois après son arrivée et Irène se retrouve dans l'impossibilité d'assister à ses funérailles...

Vendredi 12 avril 2019

Les Lutteurs.

Les Lutteurs (The Wrestlers) est une huile sur carton de William Etty peinte vers 1840 et conservée à la York Art Gallery au Royaume-Uni.

Le tableau illustre une scène de lutte entre un combattant à la peau blanche et un autre à la peau noire, dont les corps musclés et vivement éclairés sont couverts de sueur. William Etty est alors surtout connu pour ses tableaux à thèmes historiques ou mythologiques présentant des femmes nues ou à demi-nues, mais il peint aussi occasionnellement des hommes en situation de combat.

À cette époque, le sport est une activité qui gagne en popularité : le tableau reflète cet effet de mode, tout en reprenant la tradition anglaise des poses inspirées des œuvres grecques classiques. C'est également une période où les Britanniques modifient quelque peu leur regard sur les relations entre personnes de différentes couleurs de peau, avec notamment l'apparition d’œuvres d'art qui dénoncent les ravages de l'esclavagisme. Quant à Etty, il s'efforce à cette époque d'exploiter son art à des fins d'illustration morale ; toutefois, rien n'indique en l'occurrence qu'il traite ce thème pour en faire un objet de commentaire de type social, ou bien si c'est simplement le contraste entre les couleurs de peau qui l'intéresse visuellement.

Il existe peu de données quant au parcours de l’œuvre avant 1947, mais il est probable que sa création se soit faite au cours de trois soirées consacrées au cours de modèle vivant à la Royal Academy, cours auquel Etty continue d'assister alors même qu'il est devenu très expérimenté et reconnu. Les Lutteurs sont vraisemblablement exposés en 1849 parmi une grande rétrospective de l’œuvre de l'artiste, organisée par la Royal Society of Arts quelques mois avant sa mort. Puis le tableau part dans une collection privée, et disparaît ainsi de la place publique pendant près d'un siècle. Il revient sur le marché de l'art en 1947, mais les grandes galeries ne sont alors guère intéressées par le sujet et la toile est acquise à bas prix par la York Art Gallery, en Angleterre, où elle est conservée depuis lors, mis à part sa participation à deux expositions importantes en 2002 et en 2011-2012.

Samedi 13 avril 2019

Link est le héros de la franchise (cosplay).

The Legend of Zelda: Collector's Edition est une compilation de jeux vidéo de la franchise The Legend of Zelda développée et éditée par Nintendo sur GameCube le en Europe, le aux États-Unis et le au Japon. Elle comprend quatre des cinq premiers jeux de la franchise sortis jusque-là sur console de salon, soit The Legend of Zelda, The Adventure of Link, Ocarina of Time, et Majora's Mask, ainsi qu'une démo de 20 minutes du jeu The Wind Waker.

La compilation n'est pas officiellement sortie dans le commerce, mais proposée aux joueurs sous conditions variant suivant les continents ou les pays. Elle a donc pu être obtenue dans une offre groupée avec la console GameCube, en achetant certains jeux parmi une liste définie de titres Nintendo, ou en s'inscrivant au Club Nintendo, avec un certain nombre de points réunis en achetant des jeux Nintendo.

Lors de sa sortie, la compilation est plutôt bien accueillie par les critiques qui apprécient de retrouver tous les classiques de la franchise sur un seul disque. La plupart des observateurs ont cependant relevé les problèmes de son et de framerate sur les jeux Nintendo 64, Ocarina of Time et Majora's Mask.

Dimanche 14 avril 2019

Le château d'Urquhart et le Loch Ness.

Le château d'Urquhart (en anglais Urquhart Castle et en gaélique écossais Caisteal na Sròine) est un château en ruines situé sur les berges du loch Ness, en Écosse. Il se trouve dans les Highlands, près de la route A82, à 21 km au sud-ouest d'Inverness et à 2 km à l'est du village de Drumnadrochit.

Fondé à l'emplacement d'une forteresse du haut Moyen Âge, le château d'Urquhart est édifié du XIIIe au XVIe siècle. Après avoir changé à plusieurs reprises de mains durant les guerres d'indépendance de l'Écosse du XIVe siècle, il devient un château royal et subit plusieurs attaques de la part des comtes de Ross du clan MacDonald. Le clan Grant en fait l'acquisition en 1509, mais les raids des MacDonald se poursuivent. Les défenses du château sont renforcées au XVIe siècle, mais il est abandonné dès le milieu du XVIIe siècle, puis partiellement détruit en 1692 pour éviter son utilisation par les forces jacobites. Ce qu'il reste du château commence alors à tomber en ruines. Au XXe siècle, il est placé sous la protection de l'État et ouvert au public, devenant l'un des châteaux les plus visités d'Écosse.

Le château, situé sur un promontoire rocheux surplombant le loch Ness, est un des plus vastes d'Écosse. Son entrée, du côté ouest, est protégée par une douve et un pont-levis. Ses bâtiments sont organisés autour de deux cours. La basse-cour, au nord, abrite la majorité des structures encore intactes, comme la porterie et la tour Grant, haute de cinq étages, à l'extrémité nord. La haute-cour, au sud, est située à une altitude plus élevée et abrite les ruines de bâtiments plus anciens.

Lundi 15 avril 2019

Ana Mirallès en 2017.

Ana Miralles (orthographié Mirallès en français) est une illustratrice et auteure de bande dessinée espagnole née le à Madrid. Elle est notamment connue pour son traitement érotique et réaliste de sujets mettant en scène des femmes indépendantes au caractère fort, bien que ses œuvres relèvent de genres différents.

Elle commence sa carrière en 1982, exerçant pour différents périodiques, puis publie son premier album en 1990. Son œuvre la plus connue est la série Djinn, scénarisée par Jean Dufaux et publiée de 2001 à 2016. Elle a dessiné d'autres ouvrages, comme Eva Medusa, À la recherche de la licorne, Mano en mano, Waluk et Muraqqa’. Au cours de sa carrière, elle reçoit plusieurs distinctions culturelles à l'international.

Mardi 16 avril 2019

Freshly-Picked Tingle's Rosy Rupeeland, sous-titré Tout nouveau, tout beau : Tingle voit la vie en rose à Rubis Land (parfois appelé Tingle RPG) est un jeu vidéo de rôle développé par Vanpool et édité par Nintendo sur Nintendo DS le au Japon et le en Europe. C'est le premier jeu d'une série dérivée centrée sur le personnage secondaire de Tingle, apparu dans plusieurs jeux de la série The Legend of Zelda.

L'histoire se concentre sur Tingle, qui tente de récolter le maximum de rubis afin de faire grandir la tour donnant accès au monde idéal de Rubis Land. Pour cela, il achète et revend des objets, en plus de réaliser des missions pour des personnages secondaires tout en négociant. Il combat ses ennemis à l'aide des Compagnons, et parvient à vaincre les boss de chaque donjon pour récupérer leur trésor. Cependant, il apprend que Rubis Land est un univers horrible et réussit à venir à bout de Pépé Rubis, véritable antagoniste du jeu, qui l'a lancé dans cette aventure en le trompant.

Nintendo décide de produire un jeu centré sur Tingle, malgré un certain désamour des fans pour ce personnage. Le développement et proposé à Vanpool et après quelques réunions, les discussions font émerger l'idée que toutes les problématiques du jeu peuvent intégrer la valeur de l'argent, et jeu est donc centré sur cet aspect.

Lors de sa sortie, Freshly-Picked Tingle's Rosy Rupeeland reçoit un accueil mitigé de la part de la presse spécialisée, bien qu'il reste positif. Les critiques relèvent un univers étrange et des mécanismes de jeu parfois imprécis, mais la plupart apprécient l'ambiance décalée et l'humour mis en place, comme l'aspect pécuniaire du jeu, malgré ses mauvais côtés. Le jeu connait une suite en au Japon sur Nintendo DS intitulée Tingle's Balloon Fight. En , un petit logiciel à l'effigie de Tingle est publié sous le titre Dekisugi Tingle Pack sur le DSiWare au Japon. En , un nouveau jeu dans la franchise sort sur Nintendo DS au Japon sous le titre Irozuki Tingle no Koi no Balloon Trip.

Mercredi 17 avril 2019

Miniature d'Æthelbald dans une généalogie royale du xive siècle (British Library, Royal MS 14 B VI).

Æthelbald est roi du Wessex de 855 à sa mort, en 860.

Deuxième fils du roi Æthelwulf, Æthelbald commence à apparaître sur les chartes de son père au début des années 840 et participe à ses côtés à la victoire d'Aclea sur les Vikings en 851. Lorsque Æthelwulf se rend en pèlerinage à Rome, en 855, il confie le Wessex proprement dit à Æthelbald et le Kent à son troisième fils Æthelberht.

Æthelwulf rentre en Angleterre l'année suivante, mais Æthelbald refuse de lui rendre le pouvoir, soutenu par une partie des élites ouest-saxonnes. En fin de compte, le pays échappe à la guerre civile grâce à un partage territorial entre père et fils dont les modalités sont incertaines. La partie dévolue à Æthelbald pourrait être soit la moitié occidentale du Wessex, soit le Wessex tout entier.

Après la mort d'Æthelwulf, en 858, Æthelbald reste (ou redevient) roi du Wessex entier. Il épouse peu après Judith de France, la deuxième femme de son père. Bien que cette union soit dénoncée par le moine Asser quelques décennies plus tard, elle ne semble pas avoir fait scandale à l'époque. Ce mariage ne produit aucun enfant, et c'est Æthelberht, le frère cadet d'Æthelbald, qui lui succède sur le trône du Wessex à sa mort, en 860.

Jeudi 18 avril 2019

Borne d'arcade Space Harrier.

Space Harrier est un jeu vidéo de type shoot 'em up développé par Sega-AM2 et commercialisé par Sega sur borne d'arcade en . Sur une surface plane sur laquelle la caméra réalise un scrolling vers l'avant, le joueur déplace le personnage joueur nommé Harrier qui, à l'aide de son canon qui lui permet de voler, fait face à des vagues d'ennemis et des objets de décor qu'il doit détruire. Le jeu se déroule dans un univers de science-fiction aux couleurs psychédéliques, peuplé d'une faune et d'une flore étranges et hostiles, comme des rochers volants, des mammouths à un œil, des têtes de statues de l'île de Pâques volantes, ou des extraterrestres.

Le jeu est conçu et produit par Yu Suzuki. Il reprend un projet existant mettant en scène un avion de combat. Cependant, les limitations en termes de puissance de la plate-forme accueillant le jeu poussent Suzuki à le redéfinir pour l'adapter à un cadre fantastique centré sur un personnage humain propulsé par un réacteur. Suzuki s'inspire du travail de Roger Dean, et de l'univers du film L'Histoire sans fin, qu'il apprécie. Le jeu est commercialisé dans une borne deluxe de la série des taikans de Sega, équipée d'un siège d'un monté sur vérins hydrauliques, qui suit tous les mouvements de l'avatar à l'écran.

La version originale de Space Harrier reçoit un accueil assez dithyrambique de la part de la presse spécialisée lors de sa sortie et est un succès important dans les salles d'arcade. Les critiques apprécient son gameplay très rapide et l'univers inhabituel, ainsi que sa bande-son. Certaines imputent cette réussite à la borne équipée de vérins hydrauliques et d'autres au gameplay, mais toutes s'accordent à dire que le jeu est un véritable succès marquant l'histoire des jeux d'arcade. Space Harrier connait de très nombreux portages sur ordinateurs personnels comme sur Amiga, Atari ST, Commodore 64, Amstrad CPC et ZX Spectrum, sur différentes consoles de salon telles que sur Famicom, Master System ou PC-Engine, sur console portable comme la Game Gear, et sur téléphone mobile. Space Harrier est reconnu pour ses graphismes et son gameplay novateur, et compte parmi les meilleures créations de Suzuki et est généralement considéré comme le premier succès dans les genres du jeu de tir à la troisième personne et du shoot 'em up. Le jeu est également réédité sur de nombreuses plates-formes, dans plusieurs compilations ou sous forme de remakes. C'est aussi le premier opus de la série de jeux vidéo éponyme, Space Harrier.

Vendredi 19 avril 2019

Portrait de la personnalité évoquée.

Carme María Chacón Piqueras est une femme d'État espagnole membre du Parti des socialistes de Catalogne (PSC) née le à Esplugues de Llobregat et morte le à Madrid.

Elle naît en Baix Llobregat, dans la « banlieue rouge » de Barcelone. Elle obtient sa licence en droit et devient professeure de droit constitutionnel à l'université de Gérone en . Elle passe son doctorat dans ce domaine deux ans plus tard. Elle participe ensuite à plusieurs missions d'observation électorale de l'OSCE dans les Balkans.

Membre des Jeunesses socialistes à partir de puis du Parti des socialistes sept ans plus tard, elle est élue conseillère municipale de sa ville natale en , où elle est nommée première adjointe au maire. En , elle remporte un siège de députée dans la province de Barcelone. Elle participe alors au groupe Nueva Vía, qui permet à José Luis Rodríguez Zapatero de prendre la direction du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE). Elle devient secrétaire à l'Éducation du PSOE et secrétaire à la Justice du PSC. Après les élections de , elle est nommée première vice-présidente du Congrès des députés.

Elle est nommée ministre du Logement en , dans l'objectif de mobiliser la jeunesse et les Catalans pour les élections générales à venir. Elle présente deux mois plus tard un plan, inspiré de celui mis en place en par sa prédécesseure, pour aider les jeunes à devenir locataires puis instaure des tribunaux spécifiques pour traiter des expulsions locatives. Cette dernière mesure lui sera reprochée pendant la crise des années 2010.

Pour les élections générales de , elle est tête de liste à Barcelone et chef de file du PSC. Avec 46 % des voix et 25 députés, le parti catalan réalise son meilleur résultat depuis . Elle change de portefeuille le mois suivant et devient ainsi la première femme à occuper le poste de ministre de la Défense. Elle gère la participation espagnole à la guerre d'Afghanistan et à la lutte contre la piraterie en Somalie, le retrait du Kosovo, et la réforme du statut des militaires.

De plus en plus populaire dans l'opinion, elle prépare au début de l'année sa candidature aux primaires socialistes en prévision des prochaines élections générales. Soumise aux pressions de l'appareil, elle renonce à postuler et apporte son soutien à l'autre favori, Alfredo Pérez Rubalcaba. À la suite de la déroute électorale du PSOE, elle se présente au congrès de mais s'incline face à Rubalcaba.

Elle continue de siéger au Congrès jusqu'en , puis elle se met en retrait de la vie politique en prenant un poste d'enseignante universitaire aux États-Unis. Elle accepte en d'intégrer la direction du PSOE, sous l'autorité du nouveau secrétaire général Pedro Sánchez, puis d'être tête de liste du PSC aux élections de .

L'impossibilité de former un gouvernement conduit à la tenue d'un nouveau scrutin en , auquel elle refuse de postuler. Elle meurt en des conséquences d'une malformation cardiaque. Son décès à l'âge de 46 ans bouleverse la classe politique espagnole.

Samedi 20 avril 2019

Stepan Bandera avant 1934.

Stepan Andriïovytch Bandera (en ukrainien : Степа́н Андрі́йович Банде́ра) est un homme politique et idéologue nationaliste ukrainien né le dans la province de Kalouch (Empire austro-hongrois) et mort assassiné le à Munich.

Il est l'un des dirigeants de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) et le dirigeant de l'Organisation des nationalistes ukrainiens, dite « OUN-B », à tendance extrémiste. Dans sa lutte pour l'indépendance de l'Ukraine contre la Pologne et l'Union soviétique, il collabore avec l'Allemagne nazie en créant la légion ukrainienne, sous commandement de la Wehrmacht.

Le à Lviv, il rédige avec Iaroslav Stetsko une déclaration d'indépendance de l'Ukraine. Celle-ci étant rejetée par l'occupant nazi, il est arrêté et envoyé après janvier 1942 dans le camp de Sachsenhausen. Libéré en , il collabore à nouveau avec l'Allemagne nazie depuis Berlin.

Il fuit en Suisse avant la fin de la guerre pour réapparaître en Allemagne de l'Ouest, où il est assassiné par les services secrets soviétiques.

Dimanche 21 avril 2019

Chuck Norris, sujet de la chanson.

Quand il pète il troue son slip est une chanson humoristique sortie en 2013. Elle est interprétée par l'animateur Cartman, sous les traits de son personnage de Sébastien Patrick, renommé par la suite Sébastien Patoche. La chanson et le personnage sont des parodies de l'animateur Patrick Sébastien et de son répertoire de chansons populaires, les paroles faisant aussi référence à Chuck Norris et à la série télévisée Walker, Texas Ranger.

Interprétée initialement dans le cadre d'un sketch de l'émission Touche pas à mon poste ! le 20 mars 2013, la chanson rencontre un succès populaire et sort le en single sur iTunes. Ce dernier réussit à détrôner le titre Get Lucky de Daft Punk en termes de vente sur la plateforme, provoquant des réactions dans les milieux artistique et journalistique. La chanson est ensuite intégrée à l'album J'emmerde les bobos ! qui sort le 8 juillet 2013.

Lundi 22 avril 2019

Portrait d'Albert Clément au volant.

Albert Clément (né le à Paris – mort le à Saint-Martin-en-Campagne) est un pilote automobile français.

Fils du fortuné constructeur automobile Adolphe Clément-Bayard, ce passionné d'automobiles est l'un des pionniers de la compétition automobile. Il commence sa carrière de pilote en 1904, aidé par son père. Désigné comme le « benjamin » des coureurs, il s'illustre à plusieurs reprises, terminant même sur le podium du premier Grand Prix de l'Automobile Club de France. L'année suivante, il meurt au volant de la Bayard no 13 lors des entraînements du Grand Prix de l'Automobile Club de France 1907.

Mardi 23 avril 2019

Mélancolie, par William Blake.

L'Ode sur la mélancolie, en anglais Ode on Melancholy, est l'une des six odes écrites par le poète romantique britannique John Keats en 1819, l'Ode sur une urne grecque, l'Ode à un rossignol, l'Ode sur l'indolence, l'Ode à Psyché, l'Ode sur la mélancolie datées de , la dernière (Ode à l'automne) de . Composée de trois strophes seulement, une première ayant été finalement rejetée, elle décrit la perception qu'a le narrateur de la mélancolie au moyen d'un discours lyrique adressé au lecteur.

Grande est la tentation morbide de la délectation morose dans ce poème, de ce qu'Albert Laffay appelle « l'échec savouré » de la mort, « dont la mélancolie n'est que le succédané ». En cela, son sujet se rapproche de celui de l'Ode à un rossignol où le refus de l'anéantissement est précédé d'un long flirt avec le néant.

Les trois strophes se différencient par leur teneur : si la première est dominée par le monde des ténèbres, la deuxième affiche un renouveau presque printanier, et la dernière, tirant la conclusion du débat instauré, énonce une philosophie de vie. Ainsi, selon une logique quasi dialectique, se développe le thème principal, une confrontation entre la morbidité latente et la nonchalante avidité du poète : entre ces extrêmes, John Keats se résout à la mélancolie, inhérente à sa personnalité et propice, malgré ses embûches, à une appréhension du monde et de ses beautés. Toutefois, les interprétations divergent, et souvent de façon contradictoire.

L'Ode sur la mélancolie, où se déploie avec maîtrise tout un arsenal de procédés stylistiques, est reconnue comme l'un des plus beaux poèmes de Keats : compacte, dramatique, solide, ses vers s'enchaînent avec un élan soutenu et une rare félicité.

Mercredi 24 avril 2019

Charles Rennie Mackintosh vers 1900.

Charles Rennie Mackintosh est un architecte, concepteur et aquarelliste britannique né le à Glasgow en Écosse et mort le à Londres. Il est le principal représentant de l'école de Glasgow, courant issu du mouvement Arts & Crafts, qui influencera le mouvement Modern Style, pendant anglo-saxon du style Art nouveau.

Il forme un groupe d'artistes connu sous le nom de The Four au sein de l'École d'art de Glasgow. Ce mouvement se prononce contre les dérives de l'industrialisation. À travers ses créations, Mackintosh prône un retour aux lignes médiévales via le style néo-gothique et l'étude du motif naturel.

En tant qu'architecte, il réalise plusieurs bâtisses remarquables, parmi lesquelles le salon de thé The Willow Rooms et la Scotland Street School à Glasgow, ou encore la résidence Hill House à Helensburgh. Il conçoit aussi le nouveau bâtiment de l'École d'art de Glasgow construit entre 1897 et 1909 avec lequel il gagne une reconnaissance internationale et qui reste dans l’histoire comme son œuvre majeure. Il travaille par ailleurs en duo avec son épouse Margaret MacDonald Mackintosh (1864-1933) pour agencer des intérieurs avec des meubles originaux et des panneaux décoratifs.

Au milieu des années 1920, le couple s'expatrie dans le sud de la France, dans les Pyrénées-Orientales, où Charles Rennie Mackintosh se consacre à la peinture. En 1927, atteint d'un cancer de la langue, il rentre à Londres où il meurt l'année suivante ruiné et dans l'indifférence générale.

Jeudi 25 avril 2019

Photo-carte d'Auguste Henri Jacob en 1867.

Auguste-Henri Jacob, dit le zouave Jacob, né le à Saint-Martin-des-Champs (Saône-et-Loire) et mort le à Paris, est un guérisseur français célèbre à Paris sous le Second Empire.

Troisième trombone à la musique du régiment de zouaves de la Garde impériale, Jacob se fait connaître du public en 1866, au camp de Châlons, où il accomplit de nombreuses guérisons par l'effet présumé de son fluide. Leur renouvellement à plus grande échelle l'année suivante, rue de la Roquette à Paris, le rend célèbre et donne notamment lieu à l'une des caricatures les plus connues d'André Gill. Cette gloire tourne court quelques semaines plus tard, quand deux maréchaux démentent les informations données par la presse sur une guérison alléguée.

Désormais, le Zouave, qui continue jusqu'à la fin de sa vie son activité de guérisseur, attire beaucoup moins l'attention des journaux, sinon à l'occasion de procès pour exercice illégal de la médecine qui font jurisprudence. Il meurt en 1913, laissant ouvertes les questions de savoir s'il était un charlatan éhonté ou faiseur de miracles et si ces guérisons étaient dues à autre chose que sa puissance de conviction. Selon plusieurs sources, sa méthode de guérison autoritaire préfigure celle des évangélistes. Plusieurs ouvrages ont paru sous son nom, sans qu'on sache s'il en est vraiment l'auteur. Après sa mort, sa tombe au cimetière de Gentilly fait l'objet d'une persistante dévotion.

Vendredi 26 avril 2019

Miniature d'Æthelberht dans une généalogie royale du xive siècle (British Library, Royal MS 14 B VI).

Æthelberht est roi du Wessex de 860 à sa mort, en 865.

Troisième fils du roi Æthelwulf, il apparaît pour la première fois sur les chartes de son père en 854. L'année suivante, Æthelwulf se rend en pèlerinage à Rome. Il confie la régence du Wessex proprement dit à Æthelbald, l'aîné de ses fils survivants, tandis qu'Æthelberht reçoit la garde des régions du sud-est de l'Angleterre (Kent, Sussex, Surrey et Essex) conquises par la maison de Wessex au début du IXe siècle. Il est possible qu'il ait rendu ces régions à son père à son retour de Rome, en 856.

Après la mort d'Æthelwulf, en 858, Æthelberht redevient (ou reste) souverain du sud-est de l'Angleterre. Son frère aîné Æthelbald, qui est devenu roi du Wessex, meurt deux ans plus tard. Æthelberht réunit alors l'intégralité des possessions de la maison de Wessex sous son autorité, mettant fin à la pratique consistant à confier le sud-est à un cadet de la maison royale. Les seuls événements connus de son bref règne sont deux raids vikings en 860 et 864. À sa mort, à l'automne 865, il est inhumé auprès d'Æthelbald en l'abbaye de Sherborne, dans le Dorset. Son frère cadet Æthelred lui succède.

Samedi 27 avril 2019

Florence Cestac au Salon du livre de Paris en mars 2008.

Florence Cestac est une auteure de bande dessinée, illustratrice et éditrice française, née le à Pont-Audemer (Eure).

Ancienne élève des Beaux-Arts à Rouen et de l'École nationale supérieure des arts décoratifs, elle collabore à plusieurs périodiques. Au début des années 1970, elle co-fonde avec Étienne Robial la maison d’édition Futuropolis, qui influence durablement le paysage de la bande dessinée française. En parallèle, elle est l’auteure de nombreux albums qui lui valent un succès public et critique de long terme. Ses ouvrages les plus célèbres sont Harry Mickson, Les Déblok, Le Démon de midi, La Véritable Histoire de Futuropolis et Un amour exemplaire. Elle reçoit plusieurs distinctions culturelles et notamment, en 2000, le Grand Prix de la ville d'Angoulême, récompense française la plus prestigieuse dans le domaine de la bande dessinée.

Son style se caractérise par les gros nez de ses personnages, son trait rond et son angle humoristique destiné tant à la jeunesse qu’aux adultes. Tout au long de sa carrière, la dessinatrice agit en faveur de la défense des droits des femmes et s’implique dans plusieurs initiatives pour la défense des droits des auteurs de bande dessinée.

Dimanche 28 avril 2019

The Legend of Zelda: Majora's Mask (ou simplement Majora's Mask) est un jeu d'action-aventure développé par Nintendo EAD et édité par Nintendo en 2000 sur la console Nintendo 64. Sixième jeu paru dans la franchise The Legend of Zelda et second en trois dimensions après Ocarina of Time, il est conçu en à peine plus d'un an par une équipe dirigée par Eiji Aonuma et Yoshiaki Koizumi et produit par Shigeru Miyamoto.

Il présente des graphismes améliorés et plusieurs modifications du gameplay par rapport à son prédécesseur, bien qu'un certain nombre d'éléments et de modèles de personnages soient réutilisés, un choix provoqué par des contraintes de temps. La version Nintendo 64 du jeu nécessite l'utilisation de l'Expansion Pak, un accessoire augmentant les capacités de la mémoire de la console, et qui permet de produire des graphismes de meilleure qualité. Le jeu introduit plusieurs concepts novateurs basés sur un cycle temporel de trois jours se répétant sans cesse et sur l'utilisation de masques permettant de transformer le protagoniste, Link, en différentes créatures. Au fur et à mesure que le joueur progresse dans le jeu, Link apprend également de nombreuses mélodies à l'ocarina qui lui permettent de contrôler des flux temporels ou d'ouvrir des passages vers des temples. Le jeu reprend le gameplay caractéristique de la série Zelda, qui consiste à traverser avec succès des temples composés de plusieurs salles de donjons contenant des énigmes plus ou moins complexes à résoudre et des ennemis à vaincre.

Majora's Mask se déroule à Termina, un univers parallèle à Hyrule, qu'une chute de lune géante menace de détruire au bout de trois jours, à moins que le joueur ne réussisse à éviter la catastrophe imminente. L'antagoniste principal est un lutin appelé Skull Kid, qui a dérobé un artéfact ancien et puissant, le « Masque de Majora », à un vendeur de masques énigmatique. Skull Kid utilise les nouveaux pouvoirs que lui confère ce masque pour arracher la lune à son orbite et la faire progressivement tomber sur Termina, où elle doit s'écraser 72 heures plus tard. À la demande du vendeur, Link tente de remonter dans le temps à plusieurs reprises à l'aide d'un ocarina magique pour récupérer le masque et empêcher l'apocalypse. Au cours de son périple, il récolte des masques uniques en aidant les habitants de Termina, ce qui lui octroie une gamme variée de capacités, dont le changement de forme.

Majora's Mask est salué par la presse spécialisée lors de sa sortie, grâce à ses innovations en matière de gameplay et à la qualité de ses graphismes. Le jeu reste apprécié des joueurs, bien que certains lui reprochent son ambiance atypique et son système de cycle de trois jours à remonter continuellement. Il obtient deux récompenses décernées par l'Academy of Interactive Arts and Sciences en 2001 dans les catégories du meilleur jeu d'action-aventure de l'année sur console et du meilleur game design. Il est depuis considéré comme l'un des plus grands jeux vidéo jamais réalisés. Écoulé à 3,3 millions d'exemplaires à travers le monde, il est réédité en 2003 sur GameCube dans la compilation The Legend of Zelda: Collector's Edition, en 2009 sur la console virtuelle de la Wii, puis en 2016 sur celle de la Wii U. Un remake est publié en 2015 sur Nintendo 3DS, sous le titre The Legend of Zelda: Majora's Mask 3D.

Lundi 29 avril 2019

Portrait de Philon d'Alexandrie selon André Thevet (Les vrais pourtraits et vies des hommes illustres grecz, latins et payens, 1584).

Philon d'Alexandrie (grec : Φίλων ὁ Ἀλεξανδρεύς, Philôn ho Alexandreus, latin : Philo Judaeus, « Philon le Juif », hébreu : פילון האלכסנדרוני, FYLôN HaLeKSaNDRôNY) est un philosophe juif hellénisé qui est né à Alexandrie vers 20 av. J.-C., où il est mort vers 45 apr. J.-C.. Contemporain des débuts de l’ère chrétienne, il vit à Alexandrie, qui est alors le grand centre intellectuel de la Méditerranée. La ville compte une forte communauté juive dont Philon est un des représentants auprès des autorités romaines. Son œuvre abondante est principalement apologétique, entendant démontrer la parfaite adéquation entre la foi juive et la philosophie hellène.

Dans son œuvre, Philon interprète la Bible à travers la philosophie grecque principalement à l'aide de Platon et des stoïciens. Il en résultera dans les siècles qui suivront non pas une soumission de la théologie à la philosophie, mais au contraire de la philosophie aux Écritures. Si la pensée de Philon imprègne les Pères de l'Église, dont Origène, Ambroise de Milan et Augustin d'Hippone, son influence est faible sur la tradition juive, notamment sur la tradition rabbinique qui prendra naissance un ou deux siècles après sa mort. Cela tient pour partie au fait qu'il utilise la Septante (Bible traduite en grec) plutôt qu'une Bible en hébreu et pour partie au fait qu'il interprète la Torah de façon allégorique. Son œuvre donne aussi des indications sur des mouvements religieux aujourd'hui disparus comme les Thérapeutes d'Alexandrie.

Philon est le premier à avoir pensé Dieu en architecte de l'univers, alors que chez Platon le démiurge est un artisan et que chez Aristote le monde est incréé. Dieu étant fortement transcendant, son œuvre accorde une grande importance à la Providence divine et à la grâce, reconnaissant que le monde appartient à Dieu et non aux hommes. Ainsi, si les êtres humains peuvent avoir une certaine parenté spirituelle avec Dieu, ils ne sont pas au même rang que lui. Croire l'inverse serait succomber au mal. Dieu agit au moyen des puissances divines : celle qui crée, celle qui ordonne, celle qui interdit, la compassion ou la miséricorde et enfin la puissance royale ou souveraine. Pour Philon, il existe deux sortes d'anges : ceux qui ont aidé Dieu à créer le monde et ceux qui assistent les hommes dans leur ascension vers Dieu.

Dans son éthique, Philon distingue les passions mauvaises (désir, peur, tristesse et plaisir) des bonnes (joie, précaution et vouloir). Il compare aux quatre fleuves du paradis les quatre vertus que sont la prudence (ou contrôle de soi), la tempérance, le courage et la justice. Les êtres vertueux sont un bienfait pour ceux qui les entourent et ils trouvent leur propre récompense dans l'action juste et vertueuse. Les êtres humains ne sont toutefois pas naturellement vertueux et ont besoin de lois adaptées, dérivées de la loi naturelle pour vivre ensemble tant bien que mal. Dès lors, tout en soutenant, à la suite des stoïciens, que les hommes appartiennent à une communauté naturelle, il estime que celle-ci doit être divisée en nations pour être viable.

Si pour Philon la démocratie est la meilleure forme de gouvernement, il la voit toujours menacée soit par un excès de liberté soit par la faiblesse des dirigeants. Aussi insiste-t-il sur le fait que ces derniers doivent être sages et soucieux de justice et d'égalité. Enfin, tout en reconnaissant la nécessité de la politique, il montre une certaine méfiance envers les personnages politiques symbolisés par la personne de Joseph (fils de Jacob) envers qui il a des sentiments ambivalents. L'œuvre de Philon sera redécouverte aux XVIe et XVIIe siècles et traduite ou citée par d'éminents juristes, tels Guillaume Budé et Cardin Lebret, dont l'œuvre influencera la pensée française de l'État et la notion de souveraineté développée durant cette période.

Mardi 30 avril 2019

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Original: Original:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Lumière_sur