Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yukon (homonymie).

Yukon
Blason de Yukon
Armoiries.
Drapeau de Yukon
Drapeau.
Yukon
Carte de localisation.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Capitale Whitehorse
Plus grande ville Whitehorse
Création  (2e)
Commissaire Angélique Bernard
Premier ministre Sandy Silver (Libéral)
Sièges à la Chambre des communes 1
Sièges au Sénat 1
Code postal Y
Abréviation postale YT
ISO 3166-2:CA CA-YT
Démographie
Population 38 630 hab.[1] (2017)
Densité 0,08 hab./km2
Rang 12e
Langues officielles Anglais
Français
Géographie
Superficie 482 443 km2
Rang 9e
Terre 474 391 km2
Eau 8 052 km2 (1,67 %)
Fuseau horaire UTC -8
Divers
Devise Aucune
Domaine Internet .yk.ca

Le Yukon /ju.kɔ̃/) ou (/ju.kɔn/, prononcé en anglais : /ˈju.kɑn/) est un territoire fédéral du Nord du Canada, bordé à l'est par les Territoires du Nord-Ouest, au sud par la Colombie-Britannique et à l'ouest par l'État américain de l'Alaska[2]. Tirant son nom du fleuve Yukon, c'est le plus petit des trois territoires canadiens, avec une superficie de 482 443 km2 ; il possède une ouverture sur l'océan Arctique au nord. On appelle ses habitants les Yukonnais (anglais : Yukoners) et sa capitale est Whitehorse.

Le Yukon a été créé en 1898 à partir de la région occidentale des Territoires du Nord-Ouest afin de répondre à la croissance de la population lors de la ruée vers l'or du Klondike. En 2017, il compte 38 630 habitants[3] ce qui en fait la deuxième entité la moins peuplée du Canada, juste après le Nunavut.

Nom

Le territoire tire son nom du fleuve Yukon. Le fleuve, qui se jette dans la mer de Béring après avoir traversé l'Alaska, est le principal cours d'eau du territoire et la majeure partie de celui-ci se situe sur son bassin versant. Yukon signifie « grande rivière » en gwich’in.

La dernière version de la loi sur le Yukon, en 2003, confirme l'emploi par le gouvernement fédéral du Canada du nom « Yukon » plutôt que « territoire du Yukon »[4].

Armoiries

Les armoiries du Yukon ont été octroyées par la reine Élisabeth II et adoptées par l'Assemblée législative du Yukon en 1956.

Entre autres la croix de saint Georges y évoque les premiers colons anglais et le disque de vairs[Quoi ?] au centre le commerce de la fourrure[5].

Géographie

Généralités

Carte du Yukon.

Le Yukon a quasiment la forme d'un triangle rectangle, d'une superficie comparable à celle de l'Espagne ou de la Suède. Il recouvre 482 443 km2[6], dont 474 391 km2 de terre et 8 052 km2 d'eaux.

Il est bordé à l'ouest par l'État américain d'Alaska sur 1 210 km, essentiellement le long du 141e méridien, au sud par la Colombie-Britannique le long du 60e parallèle, et à l'est par les Territoires du Nord-Ouest, suivant en gros la limite entre les bassins versants du Yukon et du Mackenzie. Sa côte nord est baignée par la mer de Beaufort.

Le Yukon est une région peu densément peuplée de lacs glaciaires et de montagnes recouvertes de neige. La majeure partie du territoire est placée sur la cordillère américaine ; le point culminant du Canada, le mont Logan (5 959 m), est situé au sud-ouest. La plus grande partie du territoire se trouve sur le bassin du Yukon, dont il tire son nom et sur les berges duquel se trouvent la plupart de ses villes. Tout le Yukon est situé à l'ouest de Vancouver ; il contient les communautés les plus occidentales du Canada.

Le Yukon connaît un climat polaire et subarctique et des hivers longs et secs ; pendant le court été, la longueur du jour permet à une profusion de fleurs et de fruits d'éclore. La plupart du territoire est recouvert par la taïga, la toundra ne se rencontrant qu'à l'extrême nord ou sur des altitudes élevées.

Géographie

Carte régionale du Yukon.

À l'exception de la plaine côtière de la mer de Beaufort, sur l'océan Arctique, la plupart du Yukon fait partie de la cordillère américaine. Le terrain comprend des chaînes de montagnes, des plateaux et des vallées fluviales. Les montagnes Saint Elias sont la chaîne la plus importante et font partie de la chaîne Côtière.

Le Sud-Ouest est dominé par les champs de glace du parc national de Kluane. Ce parc contient les dix plus hautes montagnes du Canada, toutes situées dans les montagnes Saint Elias.

Le pergélisol est courant. La partie nord du Yukon est constituée d'un pergélisol permanent ; même le Sud possède des zones de pergélisol.

Deux failles importantes, les failles Denali et Tintina, ont créé les fosses Shakwak et Tintina. La fosse Shakwak sépare les chaînes de Kluane des autres chaînes plus au nord. La fosse Tintina tranche le Yukon du nord-ouest au sud-est et ses bords sont riches en dépôts minéraux, comme l'or du Klondike et les dépôts de plomb et de zinc près de Faro[7].

Les volcans du Yukon font partie de la ceinture de feu du Pacifique. Le territoire comprend plus d'une centaine de centres volcaniques distincts ayant été actifs au quaternaire.

Hydrographie

La majeure partie du territoire est située sur le bassin versant de son éponyme, le fleuve Yukon. Le Sud du Yukon est constellé de lacs glaciaires longs et étroits, la plupart se déversant dans le bassin du Yukon, comme les lacs Teslin, Atlin, Tagish, Marsh, Laberge, Kusawa et Kluane.

Les autres bassins versants du Yukon sont ceux du Mackenzie, de l'Alsek et de quelques cours d'eau qui se jettent directement dans la mer de Beaufort ou l'océan Pacifique. Les deux affluents principaux du Mackenzie passant sur le Yukon sont la Liard dans le Sud-Est et la Peel au nord-est.

Climat

Le climat de la majeure partie du Yukon est subarctique, caractérisé par des hivers longs et froids et des étés courts et chauds. L'aérodrome de Snag, à 25 km à l'est de Beaver Creek près de la frontière avec l'Alaska, a enregistré la température la plus basse mesurée en Amérique du Nord, −63,0 °C, le 3 février 1947. La côte de l'océan Arctique connaît un climat polaire.

Le climat du Yukon est généralement très sec, avec peu de précipitations, mais est nettement plus humide dans le sud-est. Les précipitations sont plus importantes dans les montagnes.

Faune et flore

Épilobe en épi, fleur emblématique du Yukon, et épinette blanche dans le sud du territoire, près de la route du Klondike.

Hormis dans la plaine côtière arctique et aux altitudes élevées, le Yukon est recouvert de taïga. Les pics montagneux sont caractérisés par une toundra alpine et la côte par une toundra arctique. L'épinette noire, l'épinette blanche, le tremble, le bouleau à papier et le peuplier baumier sont des espèces répandues dans tout le territoire.

Comme grands mammifères, le Yukon connaît le caribou, l'orignal, le loup, le grizzli et l'ours noir. Les altitudes élevées accueillent le mouflon de Dall et, dans le Sud, la chèvre des montagnes Rocheuses, la côte arctique l'ours blanc. Le cerf hémione et son prédateur, le puma, sont de plus en plus courants dans le Sud et le coyote étend son aire dans le nord. Le wapiti et le bison ont été introduits au Yukon.

Le Yukon possède de nombreuses espèces de rongeurs, des petits carnivores comme le lynx du Canada, le renard roux et le renard polaire et 250 espèces d'oiseaux. Hormis la lote et le grand brochet, presque tous les grands poissons des lacs et rivières du Yukon sont des salmonidæ. Il n'y a aucun reptile au Yukon, mais quelques grenouilles.

Démographie

Le Yukon est très peu densément peuplé, avec 38 630 habitants en 2017[1], sur un territoire grand comme la Suède. La densité de population n'est que 0,08 hab/km2.

La capitale, Whitehorse, est également la plus grande ville et héberge les deux tiers des habitants du territoire ; la deuxième plus grande ville est Dawson City (1 250 habitants), capitale jusqu'en 1952.[réf. souhaitée]

Régions

On dénombre 5 régions au Yukon :

Original: Original:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yukon